Des douleurs sacro-iliaques chroniques ? Voici comment les soulager

Des douleurs sacro-iliaques chroniques ? Voici comment les soulager

Vous souffrez de douleurs dans le bas du dos alors que vous êtes simplement debout ? Vous souffrez peut-être d’une douleur sacro-iliaque chronique. Cette maladie, qui touche aussi bien hommes et femmes de tous âges, est une douleur sur vos articulations sacro-iliaques, c’est-à-dire celles entre le sacrum (qui se trouve juste au-dessus du coccyx) et les os iliaques (qui sont au niveau du bassin). Très douloureuse et surtout, très désagréable, cette sensation peut être soulagée à l’aide de quelques traitements et exercices.

Les douleurs sacro-iliaques, une gêne au quotidien

Les douleurs sacro-iliaques se diagnostiquent facilement, mais peuvent être confondues, du fait des symptômes, avec la hernie. Par conséquent, il faut bien observer les causes et les manifestations de douleurs pour s’en assurer.

Définition et causes

L’articulation sacro-iliaque, là où se trouve votre douleur, est une articulation peu mobile, mais en léger mouvement lorsque vous êtes en position debout, ou bien que vous marchez. Appelée aussi syndrome sacro-iliaque, la douleur que vous ressentez peut être due à plusieurs causes :ou se situent les douleurs sacro-iliaques

  • Faux-mouvement, faux pas dans le vide
  • Après avoir soulevé des charges très lourdes
  • Déséquilibre postural mauvais, comme un positionnement devant l’ordinateur qui provoque une torsion du bassin
  • Dans des cas plus rares, une opération des genoux ou de la hanche peut entraîner une compensation au niveau de l’articulation sacro-iliaque

Dans l’ensemble, 90% des douleurs sacro-iliaques sont liées à une attitude ou un mouvement récent, un peu trop brusque. C’est d’ailleurs pour cela que près de 65% de la population canadienne, tous âges confondus, a déjà souffert d’une forme de douleurs sacro-iliaques.

Des symptômes divers

Ils peuvent différer selon les patients, mais certains symptômes sont récurrents, comme la douleur au niveau des hanches, une douleur localisée dans une fesse, une difficulté à rester assis ou debout. Bref, une sensation inconfortable et aussi douloureuse.

Pour diagnostiquer votre douleur sacro-iliaque, votre médecin vous posera plusieurs questions et déterminera, grâce à vos réponses, qu’il s’agit bien de cette douleur. Entre autres, vous avez :

  • Une douleur qui irradie au-dessus de la ceinture
  • Vous êtes capable de pointer du doigt votre douleur
  • Vous avez des spasmes musculaires
  • Votre douleur se trouve au niveau du genou, de la hanche ou dans la fesse
  • Vous avez mal en vous asseyant ou bien en vous relevant
  • Vous avez aussi mal en position debout

Bonne nouvelle : cette douleur sacro-iliaque n’est pas irréversible et peut être soignée, traitée et soulagée grâce à certaines méthodes.

Comment se soigner ou être soulagé ?

Des organismes comme l’Association québécoise de la douleur chronique peuvent vous donner des renseignements sur cette douleur et la manière d’atténuer la douleur. Cela peut se faire avec des traitements classiques ou thérapeutiques, en complément.

Les traitements classiques

En général, pour s’attaquer à la douleur, il faut détendre les muscles. Par conséquent, le premier traitement sera d’avoir recours à un spécialiste qui, après un diagnostic, entamera avec vous un processus de guérison.

La première étape consistera à vous faire faire des étirements, sur une table de type Cox. exercices pour soulager les douleurs sacro-iliaquesCette table est conçue pour soigner les douleurs sacro-iliaques sous plusieurs angles grâce à ses inclinaisons, permettant au spécialiste d’exercer des pressions localisées sur vos douleurs. Ensuite, viennent d’autres traitements :

  • Des examens complémentaires, de type IRM, CT ou radiographie, pour identifier l’ensemble du problème
  • La prescription de médicaments ou d’injections, si la douleur est trop forte
  • La recommandation d’exercices ou de soins auprès d’un chiropraticien ou d’un ostéopraticien

Mais d’autres moyens pour vous soigner existent.

Optez pour des traitements thérapeutiques

Si les douleurs sont récurrentes, vous pouvez pratiquer de l’autotraitement :

  • Appliquez des compresses froides et chaudes là où se trouve la douleur, jamais plus de 15-20 minutes chacune
  • La prise d’ibuprofène, pour atténuer la douleur
  • Des exercices tout simples d’étirements, avec certains appareils conseillés par des naturothérapeutes

Aussi, pour votre bien-être, n’hésitez pas user de plantes sous toutes leurs formes, depuis les breuvages (thé) jusqu’à la diffusion dans l’atmosphère (huiles essentielles).

Les commentaires ont été fermés.