Parodontite chronique : causes, symptômes et traitements possibles

Parodontite chronique : causes, symptômes et traitements possibles

La parodontite est une inflammation des gencives, qui survient plus particulièrement chez les patients à la dentition sensible, ou bien ceux de plus de 60 ans. En revanche, la parodontite chronique se caractérise par sa récurrence : quels sont les causes, les symptômes et les traitements possibles de ce mal dérangeant ? Faisons le point !

La parodontite, une inflammation buccale

Buccale, et dentaire ! En effet, la parodontite est le terme médical pour désigner une inflammation des tissus qui entourent les dents. Ces tissus sont communément appelés la « parodonte ».

Il s’agit d’un problème courant : selon l’OMS, entre 30 et 50% d’adultes dans le monde en souffrent. Au Canada, la parodontite chronique touche 6% des adultes et 1% des enfants.

Les symptômes les plus courants d’une parodontite chronique sont :

  • Une douleur ou une gêne localisée
  • Des saignements
  • Une sensibilité accrue des gencives

Enfin, il faut savoir qu’il existe plusieurs types de parodontites, chacune ayant des impacts plus ou moins néfastes sur la santé. On distingue ainsi :

  • La parodontite d’origine bactérienne
  • La parodontite agressive, qui touche l’ensemble de la dentition, jusqu’à l’os
  • La parodontite chronique, dont l’agressivité peut être modérée

En raison d’une difficulté de classification, qui se base sur la cause principale et le taux d’agressivité de la parodontite, on distingue surtout les « maladies parodontales » (peu agressives) et les gingivites (très agressives). Mais en général, tout dépend des causes.

Quelles sont les causes classiques ?

Si la parodontite chronique se manifeste plus facilement lorsque les défenses immunitaires sont affaiblies, les causes de son apparition peuvent être multiples :

  • Un système immunitaire fragile et déficient (à cause d’une maladie, d’une fatigue générale)
  • Des bactéries buccales qui prolifèrent, qu’elles soient pathogènes ou dues à une mauvaise hygiène dentaire
  • L’infection des gencives, sous forme de gingivite, peut provoquer une parodontite chronique
  • Des facteurs aggravants comme la consommation de tabac, d’alcool
  • Certaines prédispositions génétiques ou médicales comme les personnes diabétiques

Si la parodontite chronique est douloureuse chez certaines personnes, elle ne l’est pas chez d’autres. Cependant, certaines complications peuvent apparaître, avec ou sans douleur :

  • Une inflammation prolongée qui a des effets sur l’organisme
  • Augmentation du risque de maladies cardio-vasculaires
  • Sur le plan esthétique, déchaussement, voire perte des dents, si la parodontite progresse jusqu’à l’os

Seulement, dans le cadre d’une parodontite chronique, il est difficile d’imaginer une guérison totale : l’ensemble de ces complications peuvent survenir à n’importe quel moment. La seule possibilité : obtenir une stabilisation de la situation grâce à des traitements et des moyens d’actions spécifiques.

Les traitements à considérer

Dès l’apparition des premiers symptômes, il va être important de lancer un plan d’action de maîtrise à deux échelles :

  • Au niveau de la quantité de bactéries
  • Au niveau de l’agressivité de ces dernières

Pour cela, plusieurs traitements pourront être envisagés par votre dentiste :

  • Traitement antibiotique, à l’aide de médicaments comme des analgésiques
  • Traitement esthétique, en procédant à un nettoyage des dents en profondeur
  • Traitement chirurgical, d’incision ou d’extraction

Bien entendu, ces traitements peuvent être complémentaires, et ils doivent s’accompagner d’autres habitudes à prendre :

  • Une meilleure hygiène dentaire
  • Une meilleure hygiène de vie (consommations, alimentation)
  • Un suivi dentaire plus régulier

Un suivi médical et dentaire est nécessaire une fois que la parodontite chronique a été détectée, surtout dans le cadre d’une opération chirurgicale.

Dans tous les cas, une parodontite, si elle peut être traitée efficacement lorsqu’elle est détectée à temps, ne doit pourtant pas être prise à la légère. Les conséquences, tant esthétiques que sur l’organisme, peuvent être néfastes. L’avis d’un professionnel est donc essentiel pour le suivi et la résorption de cette inflammation localisée.

Les commentaires ont été fermés.