Mauvaise circulation du sang ? Les signes qui doivent alerter

Mauvaise circulation du sang - Les signes qui doivent alerter

Vous ressentez de petites douleurs diffuses, ou même, remarquez des œdèmes sur votre corps ? Il n’y a pas de doute : vous souffrez d’une mauvaise circulation du sang. Mais avant de vous alerter, lisez notre article et faites le point en vous basant sur les signes détectables.

Détecter une mauvaise circulation du sang

Il est assez difficile de diagnostiquer soi-même une mauvaise circulation du sang. Pour autant, certains symptômes vous alerteront vite, et vous pourrez mettre en place des solutions appropriées.

Des symptômes universels

En matière de mauvaise circulation du sang, ce sont les bras, mais à fortiori les jambes qui sont les plus concernées. Cela peut se manifester de différentes manières, ou bien consister en l’expression de plusieurs de ces manifestations :

  • Des sensations de picotements, de douleurs lancinantes et localisées
  • De crampes passagères
  • D’extrémités froides (au niveau des pieds ou des mains)
  • De sensations inconfortables, comme les jambes lourdes
  • Des fourmillements (qui apparaissent selon votre position)
  • L’apparition de varices ou bien d’œdèmes

Attention cependant : ce n’est pas parce que vous avez ressenti des douleurs ou des fourmillements pendant un après-midi que vous avez nécessairement cette pathologie. Il faut que ces symptômes se caractérisent par :

  • Leur fréquence et, notamment, leur récurrence
  • Leur intensité
  • La combinaison de plusieurs symptômes au cours d’un même épisode de crise

Pour faire la différence entre mauvaise circulation du sang et simple réaction hormonale, quelques signes précurseurs peuvent vous aider.

Quelques signes précurseurs

Par exemple, une véritable mauvaise circulation du sang aura un impact à l’échelle cérébrale :

  • Vertiges ou étourdissements
  • Maux de tête ou pertes de mémoire

Pour rappel, le sang qui circule dans les veines permet d’acheminer l’oxygène aux différents membres du corps, à ses organes, à ses muscles, et de les débarrasser de ses déchets. Une mauvaise circulation peut donc entraîner des conséquences graves pour l’organisme.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la mauvaise circulation du sang n’est pas associée aux personnes souffrant d’obésité ou de surpoids. Mais cela constitue un des quelques facteurs aggravants d’une mauvaise circulation sanguine, avec :

  • La chaleur (surtout en été)
  • Le port de vêtements trop serrés, entraînant un gonflement localisé (au niveau des pieds ou des chevilles, généralement)
  • Une activité professionnelle prenante et stressante, qui provoque l’épuisement : de là naît un cercle vicieux avec la mauvaise circulation du sang

Concrètement, faut-il vous en faire si vous ressentez l’un ou plusieurs de ces symptômes ? Non. Il faut consulter un médecin qui pourra identifier les causes véritables de cette mauvaise circulation du sang.

À quoi est-ce dû ? Puis-je remédier à cela ?

Ne vous inquiétez pas si vous voyez apparaître de petits bleus sur vos mollets, du moins, pas avant d’avoir eu un avis médical, qui vous expliquera comment procéder.

Les causes les plus courantes

Elles peuvent être de différents ordres :

  • Simplement pathologiques
  • Liées à une mauvaise hygiène de vie
  • En rapport avec des sensibilités d’ordre génétique

Les causes pathologiques comprennent plusieurs types de maladies, comme :

  • Le diabète
  • L’hypertension
  • La thrombose veineuse

Ce sont là des pathologies graves, qui seront diagnostiquées par un médecin après un examen approfondi.

Dans la plupart des cas, la mauvaise hygiène de vie est un facteur non négligeable qui impacte la circulation du sang. Par exemple, certaines habitudes peuvent réduire la qualité de la circulation sanguine, comme :

  • La consommation excessive d’alcool, qui vient boucher les artères
  • Une alimentation trop grasse ou trop salée, pour les mêmes raisons
  • Une importante sédentarité, qui ne favorise pas une relance de la circulation
  • Le stress ou la fatigue liés au surmenage

C’est pourquoi il est important de mener une activité physique régulière, en parallèle d’une alimentation équilibrée.

Enfin, la mauvaise circulation du sang issue d’une prédisposition génétique est compliquée à gérer. Elle peut apparaître chez des patients qui ne sont pas en surpoids, de tous âges, à tout moment de leur vie. D’autres symptômes y sont associés, au cas par cas.

Dans de nombreuses situations, la manifestation qu’est la mauvaise circulation du sang est une combinaison de ces différentes causes. C’est pourquoi il est possible de lutter contre cela, après un diagnostic médical.

Lutter contre la mauvaise circulation du sang

Malheureusement, la mauvaise circulation sanguine ne peut qu’être améliorée, et non résorbée. Elle peut toucher des patients en excellente santé, qui ont une alimentation irréprochable. À l’inverse, certaines personnes en surpoids, et ayant d’autres pathologies, ne souffrent pas de mauvaise circulation sanguine.

C’est pourquoi il y a une dimension frustrante à cette manifestation, au-delà de l’aspect esthétique (et des petites marques disgracieuses apparaissant tantôt sur les mollets, tantôt sur les cuisses). Pour lutter contre la mauvaise circulation du sang, il faut donc :

  • Pratiquer une activité physique régulière : le système cardiovasculaire est sensible à des sports comme la natation ou le vélo, qui permettent une bonne circulation
  • Améliorer son alimentation au quotidien
  • Stimuler la circulation avec des méthodes naturelles, comme la prise de tisanes ou d’infusions (notamment la Ginkgo biloba)
  • La pratique de massages ou d’automassages sur les zones douloureuses et concernées, notamment avec des huiles essentielles

Autrement, des traitements spécifiques peuvent être prescrits selon votre situation, mais cela se fait de manière individuelle.

Qu’il s’agisse d’une simple passade ou d’une véritable maladie, la mauvaise circulation du sang n’est jamais une bonne chose pour l’organisme. C’est pourquoi, dès l’apparition des premiers symptômes, il faut courir chez votre médecin pour effectuer un diagnostic. Vous serez alors fixé sur le traitement et les bonnes habitudes à prendre pour l’avenir, afin de prévenir et lutter contre cela !

Les commentaires ont été fermés.