J’ai la mâchoire qui craque : dois-je m’en inquiéter ?

J’ai la mâchoire qui craque : dois-je m’en inquiéter ?

Une petite gêne et voilà votre mâchoire qui craque ? Pas de panique : dans certains cas, il ne s’agit que d’un spasme musculaire lié à une activité récente, c’est donc passager. En revanche, si cela persiste, il est important de déterminer les causes et les symptômes dont vous souffrez, pour dresser un diagnostic approprié.

La mâchoire qui craque, c’est dû à quoi ?

On pourrait croire qu’il s’agit d’un petit trouble négligeable, mais non : la mâchoire qui claque, c’est souvent le signe d’un trouble plus général, lié à la mâchoire, à la cavité buccale ou même, à l’ensemble de la sphère ORL. Il est donc essentiel d’analyser les symptômes pour en déterminer la cause.

Des symptômes divers et variés

La mâchoire qui craque fait partie de ce que l’on appelle les troubles SADAM, à savoir Syndrome Algo-Dysfonctionnel de l’Appareil Manducateur. Ce trouble porte aussi un autre nom, le syndrome de Costen. Mais rassurez-vous, ce nom un petit peu barbare n’est pas forcément synonyme de catastrophe ! Avez-vous par exemple vérifié les autres symptômes associés dont vous souffrez ?

En effet, une mâchoire qui craque s’accompagne d’autres désagréments, comme :

  • Douleurs au niveau des articulations dites mandibulaires, c’est-à-dire au niveau de la mâchoire inférieure
  • Une difficulté à ouvrir la cavité buccale et même parfois, à mastiquer
  • Des sifflements au niveau des oreilles, avant ou après la sensation de mâchoire qui craque
  • Des bourdonnements
  • Des migraines ou des maux de tête
  • Dans certains cas plus sévères, de névralgies faciales

Faites le point sur ces symptômes pour déterminer la cause de votre mâchoire qui craque : vous pourrez alors trouver le traitement approprié !

Les causes possibles d’une mâchoire qui craque

Nous le disions, une mâchoire qui craque révèle un trouble ou un problème au niveau de l’articulation temporo-mandibulaire, dit ATM. Cette manifestation n’est donc pas sans danger, surtout qu’elle n’est pas nécessairement pas liée à la dentition.

Il faut savoir que 80% de la population canadienne a déjà donné ce phénomène de mâchoire qui craque, mais les femmes sont plus sujettes à ce trouble. Parmi les principales causes d’une mâchoire qui craque, on retrouve :

  • Des causes traumatiques, comme le bruxisme (grincement des dents)
  • Des causes émotionnelles
  • Des causes physiques

Dans le cadre d’un SADAM traumatique, expérimenté par 8% de la population mondiale, tous les cas ne sont pas traitables ni soignables (cela concerne environ 3% des personnes). Pour autant, quelques solutions existent pour remédier à son craquement de mâchoire.

Comment remédier à une mâchoire qui craque

La mâchoire qui craque n’est pas un signe à prendre à la légère : si cela peut parfois s’avérer bénin, inutile de prendre le moindre risque de complication !

Consultez votre médecin

Vous pouvez dans un premier temps interroger votre médecin, qui vous redirigera ensuite vers un stomatologue ou un chirurgien-dentiste, pour évaluer l’étendue des dégâts.

Il cherchera alors à trouver la cause véritable de cette manifestation, en vous posant quelques questions sur :

  • La fréquence de votre mâchoire qui craque
  • La durée des crises
  • L’intensité de la douleur
  • Le nombre et la nature des autres symptômes associés

Les traitements proposés seront alors de plusieurs ordres :

  • Des traitements dits non invasifs, basés sur la rééducation
  • Des traitements dits agressifs, qui consistent en des opérations comme le meulage dentaire

Dans la quasi-totalité des cas, c’est le premier traitement qui est privilégié. On retrouve alors :

  • Des prescriptions d’analgésiques
  • Des radiographies
  • De la kinésithérapie
  • Des orthèses

En parallèle, vous pourriez consulter un ostéopathe, surtout dans le cadre d’une mâchoire qui craque pour des causes émotionnelles : puisque la mâchoire est un pivot stratégique du corps humain, relié à la colonne vertébrale, ce professionnel n’aura aucun mal à vous proposer un traitement en profondeur et durable.

Des méthodes naturelles pour cela

Plusieurs méthodes ou astuces complémentaires peuvent vous aider à gérer votre stress ou l’angoisse qui découle de ce craquage de mâchoire. Par exemple :

  • Apprenez à vous détendre avec des techniques de respiration contrôlée
  • Si une douleur est lancinante, pensez à appliquer une compresse chaude sur la zone, puis massez avec un gel analgésique
  • Préférez de la glace si la douleur est inopinée
  • Privilégiez la consommation d’aliments mous
  • Après la fin de votre crise, pensez à étirer doucement votre mâchoire

Enfin, quelques techniques rendront votre environnement tout à fait agréable : diffusez des huiles essentielles chez vous, afin de vous détendre, ou bien prenez un bain d’huile essentielle pour évacuer le stress de votre quotidien.

Tantôt bénin, tantôt significatif, le fait que votre mâchoire craque n’est pas anodin : consultez votre médecin pour obtenir une vision d’ensemble de votre mal et surtout, comment y remédier. Avant cela, inutile de trop vous inquiéter !

Les commentaires ont été fermés.