Jambes engourdies et douloureuses : faut-il s’en inquiéter ?

Jambes engourdies et douloureuses - faut-il être inquiet

Vous ressentez, depuis quelques jours, des sensations désagréables au niveau de vos jambes, mêlant engourdissement et douleur ? C’est peut-être quelque chose de bénin : on vous explique tout sur les jambes engourdies ici, alors, lisez, avant de vous inquiéter !

 

Pourquoi a-t-on les jambes engourdies et/ou douloureuses ?

Pas toujours facile de déterminer si l’engourdissement ou la douleur ressentie dans les jambes nécessite que vous vous inquiétiez. On fait le point avec vous sur toutes les possibilités !

Les causes possibles

Rassurez-vous : il n’est pas rare d’avoir les jambes engourdies, qui fourmillent, ou bien d’avoir les jambes douloureuses, au cours de sa vie. Pas moins de 85% des Canadiens expérimentent cela régulièrement, pour diverses raisons.

On peut alors distinguer deux types de causes :

  • Les causes internes, physiologiques et héréditaires
  • Les causes physiques, extérieures et passagères

Dans le cas des premières causes, c’est souvent le signe ou la manifestation d’une pathologie, qu’elle soit musculaire, articulaire ou liée à votre circulation sanguine. On remarque, parmi les causes de jambes engourdies et douloureuses, des pathologies comme :

  • L’insuffisance veineuse
  • L’insuffisance artérielle
  • L’arthrose ou l’arthrite

À l’inverse, les douleurs et l’engourdissement liés à des causes physiques sont bénins. Il peut s’agir :

  • De douleurs articulaires faisant suite à un effort inhabituel
  • D’une foulure, une entorse
  • De courbatures

Analysez les symptômes pour mieux comprendre votre mal.

Des symptômes divers pour des pathologies différentes

S’il est facile de parler d’engourdissement ou de douleur, il est important, pour déterminer la bonne pathologie (et aussi le bon traitement), de mieux expliciter ces manifestations. En l’occurrence, pour l’engourdissement, s’agit-il :

  • De fourmillements gênants ?
  • De sensations inconfortables ?
  • Des picotements à plusieurs endroits de la jambe ?
  • Des démangeaisons localisées ?
  • D’une légère paralysie ?

De même, pour la douleur, est-ce que vous ressentez :

  • Des douleurs lancinantes ?
  • Des douleurs localisées ?
  • Des pointes de douleur ?
  • Des douleurs diffuses ?

En effet, les jambes engourdies et douloureuses sont, dans la majorité des cas, la conséquence d’une action ponctuelle ou d’une maladie :

  • Suite à un effort sportif intense
  • Suite à une mauvaise chute
  • Suite à de faux mouvements
  • Suite à une mauvaise hygiène de vie

Faites bien la liste de ces symptômes, sous la forme d’un prédiagnostic, pour déterminer si cela est grave ou non. Cela, il faudra le juger sur plusieurs critères :

  • L’intensité de la douleur/engourdissement
  • La fréquence de la manifestation de cette même douleur/cet engourdissement
  • La nature de la douleur/engourdissement
  • La durée des crises
  • L’apparition d’autres symptômes, comme des œdèmes ou des varices

En cas de doute, ou bien de persistance des symptômes, ou encore selon la gravité du ressenti, il faut impérativement consulter un médecin.

C’est grave docteur ?

En réalité, vous n’êtes pas nécessairement à même de juger si cela relève d’une maladie ou d’une simple douleur passagère. Le mieux reste encore de garder votre calme et de réfléchir posément.

Les facteurs aggravants : la prévention, c’est la clé

Si vous souffrez d’engourdissement ou de douleurs suite à un effort sportif (dans les dernières 48h), il est fort probable que ce soit lié à cela : le tout est alors de bien vous reposer et d’attendre de nouveau 48h avant de consulter. Parfois, les foulures à la cheville sont si légères qu’on ne les remarque pas, mais le fait de marcher appuie sur cette blessure qui vient compresser le sang circulant dans les jambes, ce qui provoque ladite douleur.

Pour les autres causes, il faut savoir que certains facteurs peuvent aggraver votre sensation, outre la pathologie dont vous pouvez souffrir :

  • Une exposition trop prolongée à la chaleur, surtout dans le cas d’insuffisance veineuse
  • Le surpoids, qui empêche une circulation optimale du sang

Posez-vous ces petites questions et faites un « prédiagnostic », avant de consulter un médecin si les symptômes persistent.

Consultez un médecin en cas de persistance

Bon, si vous ressentez un léger engourdissement depuis 2h, nul besoin de vous alarmer : vous vous êtes peut-être simplement mal assis sur le canapé, et voilà le résultat ! Donc, pas de panique avant d’avoir des symptômes concrets et surtout, durables ou répétés.

Dans un premier temps, vous pouvez pratiquer l’automédication, de deux manières :

  • Médicamenteuse, en prenant des analgésiques
  • Naturelle, en cherchant à soulager vos jambes (bains d’huiles essentielles, massages localisés, étirements physiques)

En fonction de votre situation, votre médecin pourra faire plusieurs types de recommandations :

  • Des préconisations sportives, pour fluidifier la circulation du sang (marche nordique, natation, vélo)
  • Des préconisations médicamenteuses, comme la prise d’anti-inflammatoires
  • Des préconisations alimentaires, pour atténuer ce type de symptômes dans le futur

Tantôt bénignes, tantôt sérieuses, les manifestations que sont que les jambes engourdies et douloureuses sont faciles à diagnostiquer, selon leur nature, leur intensité et leur fréquence. En cas de difficulté, un médecin sera toujours là pour vous conseiller et vous rassurer !

Les commentaires ont été fermés.