Extraction des dents de sagesse : dans quels cas est-ce nécessaire ?

Extraction des dents de sagesse : dans quels cas est-ce nécessaire ?

Les dents de sagesse sont un problème bucco-dentaire très fréquent, mais dont les manifestations diffèrent d’un patient à l’autre. Pour certains, une extraction des dents de sagesse sera indispensable, tandis que pour d’autres, les dents de sagesse n’apparaîtront simplement jamais dans la dentition. C’est pourquoi la moindre infection d’une ou plusieurs dents de sagesse doit être prise au sérieux. Petit tour d’horizon des choses à savoir avant une éventuelle opération.

Pourquoi faut-il extraire les dents de sagesse ?

Il existe de nombreux aprioris sur les dents de sagesse. D’abord, ce ne sont pas de mauvaises dents ! En effet, si elles ont la réputation de ne pas être les bienvenues (puisqu’elles décalent l’ensemble de la dentition), elles sont en réalité importantes dans le cadre de la mastication : c’est d’ailleurs pour cela qu’elles sont apparues en premier lieu, à l’époque de nos ancêtres animaliers.

Il s’agit des dents les plus au fond de la mâchoire et, très souvent, ce sont celles qui ont le moins d’espace pour se développer, maintenant que le cerveau humain est plus important. Certains patients n’ont même pas de dents de sagesse, alors que d’autres en ont, et ces dernières provoquent des problèmes bucco-dentaires importants. C’est dans ces situations qu’une extraction des dents de sagesse est à envisager.

Tout ce qu’il faut savoir dans le cadre d’une extraction des dents de sagesse

Les dents de sagesse doivent être extraites si l’une de ces situations se présente :

  • La dent ne dispose pas de l’espace adéquat pour son éruption totale
  • Son éruption future présente des risques potentiels
  • Des manifestations ont déjà été notées (douleurs, saignements, ect)

Chaque patient peut connaître une situation différente, tout dépend de l’âge et, il faut le dire, d’un peu de chance ! En général, jusqu’à 18 ans, les dents de sagesse n’ont pas d’impact sur la dentition, mais parfois, à 45 ans, elles peuvent se mettre à sortir sans raison valable, provoquant :

  • Un abcès avec enflure
  • Un ulcère de la joue
  • Une gencive enflammée

Si de tels signes apparaissent, il peut être temps de faire une extraction de dents de sagesse ! Pour dépister ce type de situation, il est indispensable de procéder à un suivi dentaire minutieux. Dans l’idéal, un premier bilan doit être réalisé avant les 18 ans, puisqu’il permet de déterminer si les dents de sagesse sont :

  • Incluse, c’est-à-dire qu’elles ne vont pas sortir
  • Semi-incluse, ce qui pose une situation à risque
  • Non-incluse, ce qui nécessite une intervention rapide

L’acte chirurgical est généralement rapide (une demi-journée) et fait l’objet d’un suivi médical par votre dentiste.

Les soins post-opératoires : du repos !

L’extraction des dents de sagesse se déroule en plusieurs étapes : après une anesthésie locale ou générale, le dentiste (ou le chirurgien maxillo-facial) va ouvrir la gencive pour procéder à l’extraction. À la douleur se substitue donc une sensation de pression, généralement désagréable.

Plusieurs contre-indications sont à observer dans les sept jours qui suivent une extraction de dents de sagesse :

  • Du repos pendant toute une semaine
  • La prise de repas froids, une routine alimentaire qui privilégie des produits liquides
  • L’arrêt de certaines activités, comme la conduite
  • Se faire accompagner dans les deux jours qui suivent l’anesthésie

Certains cas nécessitent une hospitalisation plus longue, sans que cela n’ait d’incidence sur la santé. En général, il faut 6 jours pour que l’enflure disparaisse complètement.

Par ailleurs, une hygiène dentaire irréprochable doit être observée pour éviter tout type de complication, ou bien l’apparition d’aphtes. Votre dentiste vous donnera toutes les informations en accord avec votre situation.

S’il une opération d’extraction de dents de sagesse peut faire peur, elle reste monnaie courante au Canada : pas moins de 60% de la population l’a déjà vécu comme une étape obligée. Elle est sans risque et n’est qu’un mauvais moment à passer, pour avoir une dentition parfaite tout le reste de votre vie !

Les commentaires ont été fermés.