Des douleurs derrière le genou ? Les causes possibles !

Des douleurs derrière le genou ? Les causes possibles !

Les douleurs au genou sont particulièrement fréquentes chez les sportifs, mais aussi chez n’importe quel individu : au cours de sa vie, un homme souffre en moyenne à 3 reprises d’une douleur au genou, 7 fois pour une femme. Mais qu’en est-il des douleurs derrière le genou ? À quoi correspondent-elles et y’a-t-il matière à s’inquiéter ? Trouvez vos réponses ici !

Une douleur derrière le genou : dois-je m’inquiéter ?

Ce qu’il faut comprendre, c’est que le genou est une articulation tout simplement majeure de l’organisme. L’arrière du genou en est le talon d’Achille, si l’on peut dire cela comme ça : en effet, le « creux du genou », que l’on appelle aussi « creux poplité », est une zone particulièrement sensible de votre corps.

C’est d’abord un véritable lieu de passage, essentiellement des principales structures veineuses de l’organisme. On y compte notamment :

  • L’artère poplitée
  • La veine petite saphène
  • Le nerf sciatique

Mais c’est aussi là que vous êtes à même de ressentir les douleurs les plus gênantes, les plus inconfortables, les plus handicapantes. Cependant, avant de vous inquiéter, posez-vous la question suivante : s’agit-il d’une douleur intense et localisée ?

Parce qu’en réalité, du fait de sa situation délicate, le creux du genou est propice à de nombreuses anomalies, toutes n’étant pas forcément inquiétantes. Faites donc un auto-diagnostic pour vous rassurer, grâce aux questions suivantes :

  • Est-ce que j’ai mal de manière localisée (en appuyant sur un point précis) ?
  • Est-ce que la douleur est continue ou bien entrecoupée ?
  • Est-ce que la douleur est intense ou bien diffuse ?
  • Quelle est la nature de la douleur ? Lancinements, picotements… ?

En fonction de ces réponses, vous pourrez déterminer l’origine de votre douleur et appliquer les traitements adéquats.

Qu’est-ce qui peut être à l’origine de cette douleur ?

Contrairement à l’avant du genou, qui est fait de cartilages et de ligaments, l’arrière du genou n’est fait, principalement, que de muscles et de tendons. Autant dire que cela réduit les possibilités :

  • Les causes articulaires sont les plus fréquentes, suite à un traumatisme ou dans le cadre d’une maladie
  • Les causes musculaires sont aussi très répandues, comme suite à un traumatisme
  • Les causes hormonales, dans une moindre mesure

Les causes hormonales vont être liées à une croissance rapide, par exemple chez l’adolescent. Chez l’adulte, cela peut faire suite à la prise de certains médicaments ou à la consommation élevée de protéines, entraînant un développement soudain de la musculature.

Les causes articulaires et musculaires constituent cependant les principales sources de douleur à l’arrière du genou. Parmi ces deux catégories, on note quatre grandes causes, qui rassemblent 99% des douleurs du creux du genou :

  • Le kyste poplité, aussi appelé kyste de Baker, qui apparaît souvent chez les individus atteints d’arthrose : il s’agit d’une petite poche de liquide qui se forme à l’arrière du genou, provoquant cet inconfort et cette douleur
  • Les muscles tendus sont la deuxième cause de douleurs à l’arrière du genou : ils font souvent suite à un traumatisme, ou à un faux-mouvement, qui bloquent les muscles arrières
  • La tendinite est une autre cause raisonnablement envisageable : il n’est pas rare d’observer des cas de tendinopathie sur cette zone, notamment soumise aux surcharges pondérales
  • Enfin, les courbatures sont une option à envisager : après un effort physique sans étirements, si vos muscles ont été sollicités, ils peuvent ne pas apprécier la reprise à froid…

Comment détecter et identifier cette cause ? Rien de plus simple : contactez votre médecin pour procéder à un examen médical.

Remédier à cela durablement

La douleur derrière le genou peut non seulement faire très mal, mais aussi être très handicapante :

  • Les douleurs localisées peuvent paralyser de manière momentanée les muscles de votre genou
  • Des sensations désagréables peuvent apparaître, comme l’engourdissement, le fourmillement, autant de situations qui empêchent de marcher correctement

Pour cela, le médecin doit procéder à un examen médical. Après vous avoir interrogé sur vos habitudes alimentaires et vos activités sportives, il pourra procéder à un examen IRM, d’imagerie, pour déterminer la nature de votre mal.

Suite à cela, il pourra recommander plusieurs traitements, en plus du repos obligatoire :

  • Un traitement aux anti-inflammatoires, pour réduire la douleur
  • Une intervention chirurgicale, notamment s’il s’agit d’un kyste
  • Une intervention chirurgicale bénigne, s’il s’agit d’une tendinite (qui consiste en une injection de corticoïdes)
  • De la rééducation, si cela fait suite à un traumatisme

En parallèle, vous pouvez pratiquer l’automédication en pratiquant des massages localisés aux huiles essentielles, notamment si vos muscles sont touchés. N’oubliez pas d’exercer votre genou, une fois guéri, pour qu’il ne perde pas en masse musculaire !

En définitive, nul besoin de s’alarmer immédiatement si vous avez une douleur à l’arrière du genou. S’il est fréquent qu’il puisse s’agir d’un kyste, il s’agit d’une situation parfaitement bénigne qui se résoudra très rapidement. Parlez-en avec des professionnels de la santé : mieux vaut prévenir que guérir !

Les commentaires ont été fermés.