Comment expliquer la diarrhée après les repas et comment la prévenir ?

Comment expliquer la diarrhée après les repas et comment la prévenir

C’est l’un des auto-diagnostiques les plus faciles à réaliser et le plus courant. On peut détecter aussi bien chez le nourrisson que chez la personne adulte ou âgée qu’un problème de santé bénin ou plus grave nous affecte en contrôlant de différentes manières ce que nous rejetons naturellement aux toilettes. Que signifie la contrainte de subir la diarrhée après les repas et que faire ?

Les jeunes Canadiens très touchés par les maladies inflammatoires de l’intestin

Une étude ayant recueilli dix ans de données a dévoilé qu’en 2017 les jeunes Canadiens de moins de 16 ans constituaient, dans le monde, le groupe le plus à risque de maladies inflammatoires de l’intestin comme la colite ulcéreuse ou la maladie de Crohn.

Les symptômes d’une colite ulcéreuse (ou rectocolite hémorragique ou RCH) sont importants :

  • diarrhée abondante avec incontinence anale
  • douleurs abdominales intenses
  • nausées, vomissements
  • fièvre élevée
  • adynamie (manque de dynamisme)
  • perte d’appétit
  • amaigrissement rapide
  • déshydratation

Ils peuvent disparaître et réapparaître, la maladie pouvant être chronique. Ils sont assez similaires à ceux de la maladie de Crohn (ou MICI), d’où l’importance de consulter un médecin en cas de prolongation de ces symptômes.

Cependant, une diarrhée après un repas peut toujours survenir occasionnellement sans pour autant présumer d’une maladie grave. Il existe plusieurs façons de déterminer soi-même, dans un premier temps, si l’on est victime de diarrhée, chronique ou occasionnelle.

Rôle de l’échelle de Bristol

Des scientifiques britanniques ont mis au point une échelle de mesure de qualité des selles. L’échelle de Bristol permet de graduer de 1 à 2 les états de constipation et de 6 à 7 les états diarrhéiques. La qualité de selles idéale se situe, sur cette échelle, entre 3 et 5.

Loin de permettre à elle seule de constituer un diagnostic, cette échelle permet de mettre sur la voie. Il faudra ensuite s’intéresser à la structure des selles, puis à leur couleur. Par exemple, un étron qui flotte indique une surcharge en graisses, ce qui peut arriver après un bon repas. Si c’est souvent le cas, cela peut indiquer un mauvais fonctionnement du pancréas ou une mauvaise absorption des gras.

Pourquoi vérifier la couleur des selles à tout âge

La couleur des selles est elle aussi importante pour aider à mettre sur la piste d’un diagnostic médical. Elle est produite par la dégradation de l’hémoglobine en bilirubine dans le foie. Puis, cette substance jaunâtre est en partie relâchée avec la bile vers l’intestin. Les bactéries sont responsables tout au long de ce parcours de la dégradation des matières pigmentées de plusieurs niveaux de brun.

Une couleur très noire peut être un indice d’une hémorragie située dans l’estomac ou l’intestin grêle, une couleur rouge, d’un saignement dans le côlon. Les couleurs claires (beige ou jaunâtre) peuvent être symptomatiques d’une maladie du foie (particulièrement dangereuse chez le nourrisson) ou d’une obstruction biliaire.

Les différents types de diarrhées

On parle de diarrhée motrice lorsque les selles sont très fréquentes et nombreuses, avec des envies pressantes. La diarrhée se manifeste souvent le matin ou après un repas. Ce type de diarrhée est surtout rencontré en cas de troubles fonctionnels des intestins, d’hyperthyroïdie, plus rarement de diabète, d’amylose, ou de syndrome carcinoïde.

Une diarrhée sécrétoire peut être fréquente et apparaître même à jeun. La colite ulcéreuse est la principale affection se manifestant par une diarrhée sécrétoire. Cependant, certains médicaments comme les digitaliques, les biguanides ou la prise excessive de laxatifs peuvent être à l’origine de ce type de diarrhée.

La diarrhée osmotique se traduit par des selles fréquentes qui stoppent lorsque le sujet est à jeun. Le déficit en lactase constitue la principale origine de ce type de diarrhée, qui se manifeste souvent après l’ingestion de lait.

Ce qui peut expliquer une diarrhée après un repas

Les causes de diarrhées après les repas peuvent être très diverses. Il peut s’agit d’une infection liée à un parasite, ou à un virus qui provoque par exemple une gastro-entérite. L’infection virale disparaît au bout de quelques jours.

L’oxyure, le ténia ou encore l’ascaris font partie des vers les plus fréquemment rencontrés dans l’intestin. L’oxyure est souvent présent chez l’enfant tandis que l’ascaris se contracte dans les régions tropicales. Ils sont généralement présents dans de l’eau ou de la nourriture souillés. Le ténia, ou ver solitaire, est plutôt présent dans de la viande avariée voire parfois dans du poisson cru.

La giardiase (ou giardiose) est la maladie parasitaire la plus répandue. Elle touche principalement les enfants et les voyageurs. Les symptômes peuvent durer des semaines, voire des mois en l’absence de traitement. Ils incluent :

  • diarrhée sévère
  • douleurs à l’estomac
  • ballonnements et flatulences
  • fatigue

Les diarrhées après un repas peuvent aussi tout simplement être provoquées par des intolérances, au lactose ou au gluten dans la plupart des cas.

La persistance des symptômes sur plusieurs semaines devrait alerter sur de possibles causes médicales.

Que faire en cas de diarrhée après les repas ?

Il est avant toute chose essentiel de pouvoir déterminer la cause des diarrhées, si elles sont chroniques ou passagères, accompagnées d’autres symptômes, etc. Boire beaucoup d’eau est quoiqu’il en soit indispensable en cas de diarrhée et lavez-vous bien les mains !

En cas de diarrhée après les repas il est conseillé d’éviter la caféine et de privilégier certains aliments tels que le riz ou les carottes.

Si une intolérance est suspectée, il suffit de se passer de produits lactés et à base de blé durant quelques semaines afin de voir si le problème s’arrange de lui-même. Une allergie alimentaire peut parfois provoquer des diarrhées après le repas.

Si vous avez effectué un voyage à l’étranger, parlez-en au médecin et essayez de vous rappeler de ce que vous avez mangé. La consommation de mollusques et de poissons crus devrait toujours survenir après les avoir congelés au moins 7 jours.

Sachez enfin que les boissons et les suppléments de probiotiques qui permettent d’améliorer le microbiote pourraient être utiles pour accompagner le traitement de la giardiase à base d’antiparasitaires, ont par ailleurs estimé des chercheurs britanniques dans étude publiée récemment dans la revue Gigascience.

Les commentaires ont été fermés.