Bourdonnement d’oreille : à quoi est-ce dû et est-ce grave ?

Bourdonnement d'oreille : à quoi est-ce dû et est-ce grave ?

Vous ressentez depuis quelques temps un bourdonnement d’oreille gênant, qui prend de l’ampleur ? Pas d’affolement : dans de nombreux cas, il est difficile de connaître la cause exacte. En consultant un médecin spécialisé, vous pourrez plus facilement détecter le vrai problème et le soigner rapidement. On vous donne quelques pistes de compréhension !

Le bourdonnement d’oreille, un symptôme difficile à expliquer

Le bourdonnement d’oreille est dû, dans 95% des cas, à une cause inconnue ou non détectable, ce qui rend la situation frustrante. Comment diagnostiquer son bourdonnement d’oreille malgré tout ?

Des causes dites « subjectives »

L’Association de Santé publique du Canada explique que 8% de la population canadienne souffre de bourdonnements d’oreille, que l’on appelle aussi « acouphènes ». Ces bruits peuvent se caractériser par :

  • Des sonorités que vous entendez au sein de l’oreille
  • Des intensités
  • Des ultrasons

Leur fréquence est variable, de même que leur cause. Malheureusement, dans la grande majorité des cas, ce sont des causes dites « subjectives », c’est-à-dire qui ne sont liées à rien (en apparence) avec le patient. Le seul indice : cela suit généralement un traumatisme ou une perte d’audition.

Parmi les causes subjectives les plus courantes, on retrouve :

  • Les bouchons de cire
  • Une otite moyenne (consultez notre article sur comment soigner une otite naturellement!)
  • L’arthrose cervicale
  • L’otospongiose, où un os est responsable du blocage de l’oreille
  • Des troubles de la mâchoire (sur son articulation)

Parmi des causes plus sévères, on remarque :

  • Des affections qui touchent le nerf vestibulaire ou le cerveau
  • La maladie de Ménière, où une pression s’effectue dans l’oreille

D’autres symptômes accompagnent parfois des acouphènes subjectifs, comme des nausées ou des vertiges. Dans le cas d’acouphènes objectifs, il est beaucoup plus facile de les diagnostiquer.

Les causes « objectives »

On en distingue principalement trois :

  • Des troubles musculaires à l’échelle locale
  • Des troubles vasculaires liés à des problèmes au niveau de la carotide (anévrisme par exemple)
  • L’hypertension artérielle ou d’autres maladies cardio-vasculaires

Ce sont donc des situations à prendre très au sérieux. Si vous ressentez l’un des symptômes mentionnés, il faut impérativement consulter un médecin ORL, qui donnera un traitement approprié.

Quel traitement envisager selon la gravité des symptômes ?

En fonction des symptômes évoqués et de l’examen oto-rhino laryngologique de votre médecin, vous serez en mesure de connaître la gravité de votre pathologie, mais aussi les traitements appropriés.

Un diagnostic médical approfondi

Pour cela, la première étape n’est autre que l’examen médical approfondi. Cela passe par :

  • Un examen initial, qui comporte une série de questions
  • À cela s’ajoutent un examen neurologique et un examen cardiovasculaire
  • Une artériographie peut aussi être demandée, si un anévrisme est soupçonné
  • Des examens audiométriques, pour mesurer les capacités d’entente
  • Des examens radiographiques, pour déterminer une cause précise

Tout cela doit permettre de dresser un bilan le plus complet de la situation, pour trouver le traitement le mieux adapté. Il est rare d’être définitif sur la cause précise des bourdonnements d’oreille, c’est pourquoi il peut se passer quelques jours avant que vous n’ayez une réponse définitive.

Des traitements divers et complémentaires

 

Si une cause spécifique est découverte, alors un traitement approprié est proposé, qu’il soit médicamenteux ou chirurgical. S’il s’agit d’un bourdonnement d’oreille sans cause particulière, alors les traitements suivants peuvent être proposés :

  • Les thérapies sonores, ce sont les plus répandues
  • Les traitements avec médicaments, en complément (corticoïdes, anxiolytiques, antidépresseurs)
  • Les stimulations électriques des zones auditives

On retrouve aussi des méthodes naturelles, ou plutôt des techniques, qui visent à permettre un meilleur contrôle de soi, étant donné que les bourdonnements d’oreille peuvent avoir une origine cérébrale :

  • Méditation
  • Sophrologie
  • Acupuncture
  • Hypnose

À vous de trouver la solution qui vous sera la plus pratique.

En définitive, les bourdonnements d’oreille sont rarement un signe inquiétant, mais ne doivent pas pour autant être négligés. Il faut rapidement consulter un médecin, qui vous prescrira le traitement adapté, afin d’être rassuré !

Les commentaires ont été fermés.