Published: Ven, Novembre 03, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

Voici la place de la Guinée en 2018 — Climat des affaires

Voici la place de la Guinée en 2018 — Climat des affaires

Entré au classement Doing Business 2006 à la 32, le pays a occupé la 17 place dans le rapport de 2010 puis la 19 place en 2013.

Le Cameroun gagne 2,18 points dans sa note globale du Doing Business. Le Tchad est au 180è rang alors que la Centrafrique est classée 184è. "Parmi les autres poids lourds économiques de la région, la République démocratique du Congo (Rdc) est au 182e rang, derrière le Soudan (170e), l'Éthiopie (161e), le Nigéria (145e), la Tanzanie (137e) et l'Ouganda (122e)", renseigne le rapport de Doing Business 2018.

Les progrès du Cameroun dans ce dernier classement Doing Business résultent des progrès réalisés dans plusieurs domaines.

Au Nigeria, les améliorations portent à la fois sur l'obtention de prêts, le bureau de crédit autorisant désormais les emprunteurs à consulter leurs dossiers, et sur la création d'entreprise, l'introduction de timbres fiscaux électroniques ayant accéléré l'enregistrement des documents. Le Cameroun fait moins bien que ces voisins de la sous-région. "Nous espérons que cette dynamique vertueuse en faveur de l'esprit d'entreprise se poursuivra, car elle est essentielle pour relever le défi de la création d'emplois, notamment pour les millions de jeunes hommes et femmes que compte la région", a déclaré Rita Ramalho, directrice par intérim du Groupe des indicateurs mondiaux de la Banque mondiale, qui prépare ce rapport. Le rapport indique une procédure de 135 jours en 15 étapes pour le permis de construire. Il faut en moyenne 115 jours pour obtenir un raccordement électrique permanent au réseau, contre 92 jours en moyenne dans le reste du monde.

More news: La libre-circulation des personnes enfin actée — Afrique centrale
More news: Indépendance de la Catalogne : les premières réactions des dirigeants européens
More news: Le tweet piquant d'Abidal après la prolongation de Deschamps

"L'évolution de la position du Sénégal dans le classement de Doing Business ces dernières années, s'est confirmée encore cette année".

Le Sénégal marche lentement, mais surement, dans la mise en œuvre des réformes de l'environnement des affaires. "A cette croissance projetée s'ajoute le renforcement de mesures sociales si importantes que l'année 2018 est qualifiée d'année sociale", ajoute Amadou Bâ. Jusqu'à la fin de cette année 2017, 1350 entreprises figurent parmi les objectifs de l'Economic Development Board of Madagascar (EDBM) (une entité chargée de la promotion des investissements dans le pays) contre 1106 durant l'année 2016.

"Avec sa 26ème place, la Thaïlande s'est hissée dans le top 15 des pays du monde dans la facilité de faire des affaires - une grande réussite".

Like this: