Published: Lun, Novembre 06, 2017
Culture | By Renaud Astier

Violences sexuelles : 100 personnalités féminines demandent un "plan d'urgence"

Violences sexuelles : 100 personnalités féminines demandent un

C'est pour cela que cent personnalités féminines françaises s'adressent aujourd'hui à Emmanuel Macron.

Ce dimanche, une pétition a été mise en ligne demandant au président de la République un "plan d'urgence" contre les violences sexuelles. Cet appel, lancé par des militantes féministes, dont Caroline de Haas, est disponible en ligne sur la plateforme Change.org sous la forme d'une pétition.

Dans leur lettre au chef de l'Etat, les signataires dénoncent d'abord un "insupportable déni collectif" face aux violences faites aux femmes: "Nous avons été, comme tant d'autres, harcelées, agressées ou violées".

More news: Tirs café Marrakech: 6 arrestations à Casa
More news: Ligue des champions: le stade envahi, Al Ahly annule son entraînement
More news: 27 morts suite à une fusillade dans une église — Etats-Unis

Parmi les personnalités signataires de cette tribune figurent la chanteuse Louane, les comédiennes Agnès Jaoui, Alexandra Lamy et Zabou Breitman, la réalisatrice Coline Serreau ou encore l'écrivaine Tatiana de Rosnay, ainsi que de nombreuses journalistes et militantes féministes. " Elles rappellent également qu' "une femme sur deux a déjà été victime de violence sexuelle". Il entend dénoncer l'"insupportable déni collectif " dont sont victimes les femmes, dans "une société qui (les) maltraite", selon ses auteures.

Pour lire cette tribune, retrouvez le JDD en kiosques, sur smartphone et tablette ou sur Internet. "Certaines sont plus particulièrement concernées parce qu'elles sont en situation de handicap, lesbiennes ou subissent le racisme", soulignent les auteures.

Le doublement immédiat des subventions des associations accueillant les femmes victimes. "Le président de la République doit lancer un plan d'urgence pour mettre fin aux violences", clame la pétition. Un plan d'attaque pour faire " face à une crise grave", conclut la lettre. Enfin, elles insistent sur l'importance de la formation des professionnels, notamment au sein des services publics et des entreprises.

Like this: