Published: Jeu, Novembre 02, 2017
Culture | By Renaud Astier

Une journaliste de BFMTV attaque son ancien chef pour harcèlement sexuel

Une journaliste de BFMTV attaque son ancien chef pour harcèlement sexuel

Le Syndicat National des Journalistes (SNJ) annonce mercredi tenir "à se porter en justice" aux côtés de la journaliste politique Anne Saurat-Dubois qui a porté plainte pour harcèlement sexuel et moral contre l'ancien directeur de la rédaction de France 2, Eric Monier. "Ne plus se taire et agir. J'ai porté plainte cette semaine, pour harcèlement sexuel et moral, contre mon ancien chef à France 2, directeur de la rédaction au moment des faits, Eric Monier", a écrit la journaliste politique, précisant que la plainte avait été adressée par son avocat au procureur de la République de Paris, François Molins. Merci à mes soutiens qui m'accompagnent dans cette libération. "Là, je me tasse sur ma chaise, je commence à trembler et puis il m'a fait une proposition ferme". Avec Anne Saurat-Dubois, il sera très franc. Eric Monier était lui, directeur de la rédaction de la chaîne de télévision.

Éric Monier, d'abord grand reporter, a fait une bonne partie de sa carrière à France Télévisions. D'après une ancienne journaliste de "TéléMatin" sur France 2, citée sous couvert d'anonymat par BuzzFeed News, le journaliste tente en effet de bloquer l'avancement professionnel d'Anne Saurat-Dubois à au moins une reprise. Par la suite, la jeune journaliste aurait subi des représailles, notamment en étant privée de passage en plateau, alors que tous les autres jeunes journalistes avaient cette opportunité. La jeune femme a porté plainte, lundi 30 octobre, pour harcèlement sexuel et moral. Et il semblerait que son comportement ait bien changé depuis ses années à France 2.

More news: Emery détruit la dernière rumeur venue de Catalogne sur Neymar — PSG
More news: La croissance française se stabilise sur un rythme solide
More news: Burkina-Faso / Mort de Norbert Zongo : François Compaoré interpellé à Paris

Joint par BuzzFeed News, Eric Monier n'a souhaité apporter "aucun commentaire" sur l'enquête de nos confrères, qui soulignent que ses "agissements problématiques [.] ont semble-t-il cessé depuis qu'il travaille à LCI".

Like this: