Published: Jeu, Novembre 02, 2017
Culture | By Renaud Astier

Une adresse mail pour ne pas rester seule — Violences sexuelles

Une adresse mail pour ne pas rester seule — Violences sexuelles

Une nouvelle option pour les victimes de violences sexuelles.

L'ancienne élue écologiste, qui accuse Denis Baupin, avec 13 autres femmes, de tels faits, espèrent ainsi mettre en relation les victimes d'un même agresseur présumé et de "faciliter un éventuel dépôt de plainte groupé", a rapporté Le Parisien.

More news: L'UE sur la Catalogne : " L'Espagne reste notre seule interlocutrice "
More news: WhatsApp : vous aurez 7 minutes top chrono pour supprimer un message envoyé
More news: Catalogne : Emmanuel Macron apporte son "plein soutien" à Mariano Rajoy

Faire en sorte de libérer la parole, de permettre aux femmes victimes d'agressions sexuelles d'en parler et in fine de porter plainte.

Le principe est simple, les victimes de viol, d'agression ou de harcèlement sexuels peuvent signaler leur agresseur en envoyant un message à cette adresse. Après la parution de son livre "Parler", où elle témoigne comment elle-même a été victime de ces agissements, elle a crée une association éponyme, pour laquelle elle a d'ailleurs lancé une campagne de financement participatif. Les informations fournies resteront secrètes, garantit Sandrine Rousseau. A partir de cinq signalements concernant la même personne, les victimes en seront informées et pourront être mises en contact. "De nombreuses solutions existent déjà mais rien n'est suffisant à ce stade. C'est une manière d'obliger la justice à regarder ce qu'elle ne veut pas regarder", a-t-elle ajouté, citée par la radio.

Like this: