Published: Sam, Novembre 11, 2017
Médecine | By Sylviane Desjardins

Un cas de fièvre catarrhale détecté sur un veau — Orcier

Un cas de fièvre catarrhale détecté sur un veau — Orcier

Le ministère a annoncé la mise en place, "conformément à la réglementation européenne", dun périmètre de restriction, dune zone de protection et de surveillance, respectivement de 20, 100 et 150 km autour du foyer. D'après le ministère de l'agriculture " le principe pour limiter la diffusion de la maladie est de restreindre les mouvements des ruminants domestiques au sein de leurs zones réglementées.

" Un cas de FCO de sérotype 4 a été détecté et confirmé le 6 novembre 2017 chez un veau provenant d'un élevage de Haute-Savoie, et se trouvant dans un atelier d'engraissement de l'Allier, affirme la Plateforme nationale de surveillance épidémiologique en santé animale (ESA)". Les départements des Hautes-Alpes, de la Côte-d'Or, de l'Isère, du Rhône, de la Haute-Saône, de Saône-et-Loire et du territoire de Belfort sont quant à eux placés en zone de surveillance. L'animal provenait d'une exploitation de la commune d'Ocier, en Haute-Savoie.

L'origine de ce cas est actuellement inconnue, ajoute le ministère, qui indique que des investigations complémentaires sont en cours.

More news: Accusé de viols, Tariq Ramadan mis en congé de l'université d'Oxford
More news: IMAGES | Adidas dévoile un ballon vintage et connecté pour le Mondial 2018
More news: Le Vietnam balayé par le typhon Damrey, au moins 27 morts

Depuis plusieurs années, le sérotype 4 avance depuis les balkans et il a été détecté en septembre 2016 dans le nord de l'Italie, en Vénétie et vers Bologne.

La fièvre catarrhale ovine (FCO), également appelée maladie de la langue bleue (bluetongue), est une maladie virale, transmise uniquement par des insectes piqueurs (moucherons). En Corse, la présence du sérotype 4 est confirmée depuis décembre 2016 et on compte 193 foyers de ce sérotype. Les premières mesures de protection et de surveillance ont été adoptées et mises en œuvre par la préfecture de l'Allier dès le 7 novembre. La maladie est toutefois un sérieux frein à l'exportation des animaux et viandes françaises, aggravant la crise que traverse le secteur de l'élevage.

Like this: