Published: Mer, Novembre 15, 2017
Médecine | By Sylviane Desjardins

Sans ordonnance ne veut pas dire sans risque — Automédication

Sans ordonnance ne veut pas dire sans risque — Automédication

Tous ces médicaments présenteraient une balance bénéfice/risque défavorable selon 60 millions de consommateurs. Voir notre article sur les médicaments classés dangereux pour la santé. Le hors-série de "60 millions de consommateurs" prend l'image d'un "bazooka à la disposition des malades". "Ces derniers sont rangés dans la catégorie " à privilégier " en ce qu'ils ont " un rapport bénéfice/risque favorable ", note le magazine, citant notamment Vicks Vaporub, Imodiumcaps, Gaviscon menthe, Forlax 10 G, Maalox sans sucre.

Enfin seuls 21% des médicaments étudiés seraient vraiment utiles sans présenter trop de risques. On ne peut déterminer avec certitude leur efficacité, mais ils présentent rarement, ou pas du tout, d'effets indésirables. Mais, dans les faits, les produits associés à la plupart de ces médicaments en libre-service présentent un risque important et doivent être consommés avec précaution.

Actifed, Dolirhume ou encore Nurofen rhume figurent en bonne place de cette liste à éviter. Oui mais voilà, le fait que ces médicaments soient tout-en-un les rendent extrêmement dangereux car ils favorisent le surdosage, et par conséquent des effets indésirables gravissimes comme des vertiges, ou pire: des accidents vasculaires cérébraux ou des accidents cardio-vasculaires.

More news: Fusillade mortelle dans une école de Californie, le tireur abattu
More news: Une mise à jour 2G fatale pour certains mobiles Samsung — Orange
More news: Plus de 300 morts dans un séisme — Iran

Le périodique de la revue de l'Institut national de la consommation (INC) relate également le cas d'une pharmacie bordelaise qui refuse de vendre de la pseudoéphédrine, une molécule à effet vasoconstricteur. Avant de consulter un médecin, le premier réflexe est souvent celui d'acheter un médicament disponible sans ordonnance pour tenter de traiter le trouble par ses propres moyens. 60 millions de consommateurs conseille "d'évitez les médicaments qui contiennent plus d'un composé actif", car plus il y en a plus les risques d'effets secondaires se multiplient.

Une dégradation que la rédactrice en chef déléguée du magazine Adeline Trégouët a expliqué à l'AFP par le fait que "depuis juillet, les sirops ou comprimés à base de dextrométhorphane (ndlr: dérivé opioïde), une substance efficace sur certaines toux sèches et fatigantes, ne sont plus accessibles sans ordonnance". Mais "de toute façon, la durée d'utilisation doit être courte", tempère à l'AFP le professeur Jean-Paul Giroud. Le Pr Giroud, quant à lui, a souligné que "si le risque zéro n'existe pas, malheureusement l'efficacité zéro, elle, est indiscutable pour plus de 55% des médicaments d'automédication".

"Ce qui manque c'est l'information, à partir du moment où vous n'avez pas le filtre du médecin ou du pharmacien... car le pharmacien devrait attirer l'attention du patient".

Like this: