Published: Dim, Novembre 12, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

Nouvel échange d'amabilités entre Donald Trump et Vladimir Poutine

Nouvel échange d'amabilités entre Donald Trump et Vladimir Poutine

Une rencontre entre Vladimir Poutine et Donald Trump aura lieu vendredi au Vietnam, a annoncé jeudi le Kremlin, tandis que la diplomatie américaine se montrait moins catégorique.

Peu importe ce que Vladimir Poutine a glissé à l'oreille de Donald Trump, la CIA n'en démord pas.

Washington n'a pas commenté les informations transmises par la Russie, samedi.

Interrogé depuis Pékin où il accompagne le président américain, le secrétaire d'Etat Rex Tillerson a de son côté affirmé qu'une telle rencontre n'avait pas encore été actée.

More news: Emmanuel Macron salue le Louvre d'Abou Dhabi, "un musée contre l'obscurantisme"
More news: Le Français Rémi Garde est le nouvel entraîneur de l'Impact
More news: Équipe de France : Koscielny arrêtera après la Coupe du monde 2018

Donald Trump et Vladimir Poutine se sont enfin rencontrés lors du Forum de coopération économique Asie-Pacifique (APEC) au Vietnam. "Ecoutez, lorsque le président Poutine affirme avec véhémence qu'il n'a rien à voir avec ça, vous n'allez pas vous lancer dans un débat", a-t-il argué. "Il m'a dit qu'il ne s'était absolument pas mêlé de notre élection", a expliqué le président américain.

Lors d'un échange avec les journalistes à bord d'Air Force One dimanche, M. Trump avait clairement évoqué cette rencontre avec son homologue russe. Ces accusations "insultent" le président russe, a d'ailleurs poursuivi le président américain, précisant que ce n'est pas une "bonne chose", notamment pour la résolution de la crise avec la Corée du Nord.

Les autorités américaines ont souvent accusé RT et l'agence de presse Sputnik, contrôlées par l'Etat russe et qui émettent en plusieurs langues, de relayer la propagande du Kremlin et les soupçonnent d'avoir tenté d'influer sur la campagne pour l'élection présidentielle de 2016.

"Chaque fois qu'il me voit, il me dit 'je n'ai pas fait ça' et je le crois vraiment quand il me le dit", a ajouté le président américain. "Il sait qu'il a gagné sur le fil du rasoir et qu'il a perdu au nombre de voix", a ajouté le représentant démocrate.

Like this: