Published: Mer, Novembre 15, 2017
Médecine | By Sylviane Desjardins

Le laboratoire Merck condamné à délivrer l'ancienne formule en Haute-Garonne — Levothyrox

Le laboratoire Merck condamné à délivrer l'ancienne formule en Haute-Garonne — Levothyrox

La nouvelle formule de ce médicament a entraîné énormément d'effets secondaires est attaqué de toutes parts.

Le laboratoire Merck se défend en avançant le prétexte suivant: "on ne peut pas fournir un médicament qui n'a pas l'autorisation de mise sur le marché". Le laboratoire doit fournir "par le biais des circuits de distribution et de commercialisation, sans délai, le produit ancienne formule aujourd'hui appelé Euthyrox aux 25 patients de la Haute-Garonne". Le tribunal de Toulouse s'est déclaré incompétent pour les 65 restants qui n'habitent pas le département de Haute-Garonne.

Reste à savoir si cette décision de justice fera jurisprudence. Elle pense "qu'il va y avoir des répercussions". A l'audience, le 8 novembre, l'avocat des plaignants Jacques Lévy avait parlé de "véritable scandale sanitaire". Il a assorti sa décision d'une astreinte de 10.000 euros par jour et par infraction constatée.

More news: Raquel Garrido en retrait de la politique — France Insoumise
More news: Arsenal lâche 67ME pour acheter Fekir cet hiver — OL
More news: Et Evra tire un 4X4 sur Instagram

Face à la colère des patients, l'ancienne formule du médicament a fait son retour dans les pharmacies françaises le 2 octobre, mais au compte-gouttes. Le tribunal de grande instance de Toulouse a ordonné mardi aux laboratoires Merck de délivrer "sans délai" son ancienne formule du Levothyrox à 25 malades de Haute-Garonne, sous peine d'astreinte.

C'est une pression considérable pour les contraindre à livrer le produit. A l'audience, le juge s'était transporté dans une pharmacie pour constater l'absence de l'ancien médicament. "Il y a dans ce dossier des zones d'ombre qui nous dépassent", a encore estimé la jeune femme ne comprenant toujours pas pourquoi la France avait décidé l'abandon du Levothyrox, alors que l'ancienne formule du médicament est toujours disponible chez nos voisins européens. "De quoi traiter 20 000 patients", affirme-t-il.

Sur l'ensemble des 90 plaignants, seuls 25 d'entre eux pourront bénéficier de l'ancienne formule. Il a cependant précisé qu'en attendant "le jugement d'appel", Merck mettrait "des mesures en place pour s'assurer que ces 25 patients aient bien accès au traitement".

Like this: