Published: Jeu, Novembre 09, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

L'Assemblée lève l'immunité parlementaire de Marine Le Pen — Photos de Daesh

L'Assemblée lève l'immunité parlementaire de Marine Le Pen — Photos de Daesh

La levée d'immunité doit permettre la délivrance d'un "mandat d'amener" pour que l'élue du Pas-de-Calais se rende aux convocations du juge. Réagissant auprès de l'AFP, la présidente du Front national a dénoncé une "décision de basse politique politicienne". La plus haute instance collégiale de l'Assemblée composée de 22 députés ne s'est pas prononcée sur le fond du dossier mais davantage sur "le caractère sérieux, loyal et sincère" de la demande de la justice. Elle a également dénoncé via un communiqué une tentative de "museler celle qui incarne l'opposition et l'alternative au pouvoir en place". Marine Le Pen avait posté trois photos avec le texte "Daech; c'est ça!" Pas plus tard que fin septembre, la même institution a levé l'immunité parlementaire de Gilbert Collard pour les mêmes raisons. Ce dernier a déposé un recours au tribunal administratif afin de faire annuler la décision.

Une enquête préliminaire avait été lancée en décembre 2015 par le parquet de Nanterre pour "diffusion d'images violentes", visant M. Collard et Mme Le Pen, alors eurodéputée, puis deux informations judiciaires distinctes ouvertes.

Elle voulait ainsi répondre au journaliste Jean-Jacques Bourdin, qui avait évoqué " les liens, pas les liens directs, entre Daech et le Front national ".

More news: Tensions entre Riyad et Téhéran sur le conflit au Yémen
More news: " Il est temps que le parti socialiste disparaisse " — Dominique Strauss-Kahn
More news: La journaliste Nadia Daam menacée et harcelée après une chronique

La famille d'une des victimes, l'américain James Foley, avait été " profondément " choquée.

- 2 juillet 2013: Marine Le Pen voit son immunité parlementaire levée pour avoir assimilé les prières de rue des musulmans à une "occupation" du territoire français. Et ce après l'annonce de la levée de son immunité parlementaire pour une affaire qui remonte à 2015.

Tout député ne peut faire l'objet d'une arrestation ou de toute autre mesure privative ou restrictive de liberté sans l'autorisation du bureau, sauf crime ou flagrant délit.

Like this: