Published: Mer, Novembre 08, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

Accusé de viols, Tariq Ramadan mis en congé de l'université d'Oxford

Accusé de viols, Tariq Ramadan mis en congé de l'université d'Oxford

" Contrairement à ce qui a déjà été rapporté par la presse francophone, j'ai donc pris un congé, d'un commun accord avec l'université d'Oxford, qui me permettra de me consacrer à ma défense tout en respectant le besoin des étudiants d'évoluer dans un espace serein". L'établissement était sous pression depuis les différentes révélations autour du petit-fils du fondateur de la confrérie égyptienne islamiste des Frères musulmans. Ce n'est qu'avec la libération de la parole des femmes victimes d'harcèlement, d'agressions sexuelles et de viols qui a suivi la révélation du scandale Harvey Weinstein qu'elle s'est décidé à déposer une plainte contre Tariq Ramadan.

"Un congé n'implique aucune présomption ou acceptation de culpabilité et permet au professeur Ramadan de répondre aux accusations extrêmement graves portées contre lui, qu'il nie catégoriquement, tout en répondant à notre principale préoccupation - répondre à la détresse accrue et compréhensible, et mettre en priorité le bien-être de nos étudiants et du personnel", souligne l'université.

L'islamologue suisse, âgé de 55 ans, s'est défendu farouchement de ces accusations de viol en dénonçant sur sa page Facebook une "campagne de calomnie" qui fédère ses "ennemis de toujours".

More news: Thé : des pesticides détectés dans de nombreux sachets
More news: Le spécialiste du gaming lance son premier smartphone — Razer Phone
More news: Tirs café Marrakech: 6 arrestations à Casa

Par ailleurs, samedi, la Tribune de Genève a publié un long article consacré à quatre anciennes élèves de Tariq Ramadan lorsqu'il enseignait le français et la philosophie à Genève entre 1984 et 2004. La quatrième, qui avait 14 ans à l'époque, évoque le harcèlement auquel elle a dû faire face.

Il a également tenu a souligner et à saluer la position de l'université d'Oxford depuis le début de cette affaire. "Je démens catégoriquement ces allégations et dépose aujourd'hui une plainte contre X pour diffamation", a fait savoir l'intellectuel suisse dans un message en anglais sur son compte Twitter.

Like this: