Published: Ven, Octobre 13, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

" "Unesco: " triste nouvelle " pour Moscou qui " regrette " le retrait des USA


Les États-Unis ont annoncé dans un communiqué qu'ils quittaient l'Unesco.

Et de rappeler que la déclaration de Washington intervenait à la veille de l'élection du nouveau directeur général de l'Unesco, organisée ces jours-ci à Paris.

" C'est une triste nouvelle", a déclaré pour sa part le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, cité par l'agence officielle TASS.

Le principal argument avancé par l'administration Trump et son allié: les positions considérées comme "anti-israéliennes" de l'institution de l'ONU en charge de l'éducation, la science et la culture. "Cette décision n'a pas été prise à la légère et reflète les inquiétudes des États-Unis concernant l'accumulation des arriérés à l'Unesco, la nécessité d'une réforme en profondeur de l'organisation, et ses partis pris anti-israéliens persistants", a.

"Relativement petite", "ne touchant pas des intérêts vitaux", "l'Unesco est une cible plus facile que d'autres" et "par ailleurs, elle est allée plus loin que les autres organisations du système des Nations unies en termes de reconnaissance de l'Autorité palestinienne", note M. Heisbourg.

More news: Ligue des Nations : tout ce qu'il faut savoir sur cette nouvelle compétition !
More news: Corruption de mineure : Jean-Luc Lahaye fait à nouveau polémique
More news: Star Wars Episode VIII: The Last Jedi - Bande-annonce N°2

Washington conservera un statut d'observateur en lieu et place de leur représentation à l'agence onusienne à Paris.

Pour l'anecdote, les Etats-Unis comptent 23 sites inscrits au patrimoine mondial, culturel ou naturel. La directrice générale de l'organisation dit regretter cette décision.

Dans un communiqué, elle a déclaré: "L'universalité est essentielle à la mission de l'UNESCO visant à renforcer la paix et la sécurité internationales face à la haine et à la violence, pour défendre les droits de l'homme et la dignité". Ce soir, le drapeau américain flotte toujours sur le siège parisien de l'Unesco, mais plus pour longtemps. On dit vouloir lutter contre le terrorisme, l'Unesco est un rempart contre le terrorisme, par les programmes éducatifs qu'elle lance. "C'est une perte pour le multilatéralisme". La décision entrera en vigueur le 31 décembre 2018. Lors du dernier tour de scrutin mercredi, elle est arrivée en tête à égalité avec le candidat qatari Hamad bin Abdoulaziz Al-Kawari. Les États-Unis ont annoncé ce jeudi quitter l'Unesco. La Française Audrey Azoulay, 45 ans, ancienne ministre de la Culture, est candidate.

Les pays arabes qui ont rompu cette année leurs relations diplomatiques avec Doha, dont l'Egypte et l'Arabie saoudite, s'en inquiètent même s'ils ont largement revendiqué le poste pour leur groupe, qui ne l'a jamais occupé. Ces valeurs, ces idées font partie de l'ADN de la France mais aussi de l'ADN des Etats-Unis.

Like this: