Published: Lun, Octobre 16, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

Raqa: les jihadistes syriens et étrangers de l'EI seront évacués (responsable local)

Raqa: les jihadistes syriens et étrangers de l'EI seront évacués (responsable local)

Raqqa est sur le point d'être libérée de l'emprise des djihadistes de l'organisation État islamique.

"Le combat décisif portant le nom d'Adnane Abou Amjad [chef militaire tué en août dernier, ndlr] continuera jusqu'à la libération de toute la ville des terroristes qui ont refusé de se rendre, notamment des terroristes étrangers", souligne leur déclaration.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), tous les combattants jihadistes syriens du groupe Etat islamique qui se trouvaient encore à Raqqa sont sortis de cette ville du nord de la Syrie ce samedi. Une information confirmée par la coalition internationale anti-Daech qui a indiqué dans la matinée qu'une centaine de combattants s'étaient rendus ces dernières 24 heures.

More news: En France, un policier appelle, par erreur, l'islamiste qu'il surveille
More news: Scènes de chaos après le pire attentat de l'histoire de la Somalie
More news: Le juge qui a libéré Bertrand Cantat fustige la "dictature de l'émotion"

L'agence Associated press (AP) avait précédemment annoncé l'autorisation de quitter Raqqa accordée aux combattants de Daech et aux habitants civils par les représentants de la coalition internationale pro-américaine et les autorités tribales. "Les étrangers ne se sont pas encore rendus", a précisé le responsable s'exprimant sous l'anonymat. Plusieurs dizaines d'autocars sont arrivés dans la nuit de vendredi à samedi à Raqqa, apparemment en prévision d'une évacuation. Aucune précision n'a été fournie sur la destination assignée aux combattants. Si elle est surtout forte sur le plan symbolique, la chute prochaine de sa capitale en Syrie confirme le crépuscule de l'organisation ultraradicale, condamnée à redevenir un mouvement clandestin et attendant une nouvelle opportunité d'anschlusser les sunnites syriens et irakiens dans la vallée de l'Euphrate. Il serait question d'environ 200 jihadistes.

Les forces du régime syrien ont en effet " repris le contrôle " ce samedi de Mayadine, située dans la province de Deir Ezzor constituant l'un des derniers bastions de l'État islamique. Talal Sello a affirmé que " 275 jihadistes syriens ainsi que leurs familles ont quitté la ville " en vertu de l'accord. "Un grand nombre de terroristes de Daech ont été tués", a ajouté la même source.

D'un côté, les forces de l'armée syrienne ont rapidement progressé depuis l'Ouest vers l'Euphrate, grâce au soutien de l'aviation russe.

Like this: