Published: Dim, Octobre 01, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

Quatre morts dans une colonie israélienne

Quatre morts dans une colonie israélienne

Cette attaque surprend par le fait que son auteur avait un permis pour travailler dans les colonies et n'était donc pas considéré comme dangereux par les agences de sécurité israéliennes.

Mardi, Jamal est arrivé par l'entrée arrière de Har Adar alors que les agents de sécurité ouvraient les portes aux travailleurs palestiniens. Par le plus grand des hasards, des militantes de Machsom Watch, une ONG israélienne composée de femmes aidant les Palestiniens à franchir les barrages et à aplanir des difficultés avec l'armée de leur pays, se trouvaient à l'entrée de Har Adar lorsque l'homme a sorti son pistolet automatique pour ouvrir le feu.

Les trois victimes israéliennes sont un garde-frontière et deux gardes d'une compagnie de sécurité privée. Le coordonnateur de la sécurité de l'implantation a également été grièvement blessé.

More news: Une fillette de 2 ans découverte morte carbonisée sur un barbecue — Belgique
More news: Sagnol, gros caractère qui connaît la maison — Bayern
More news: Alstom et Siemens négocient un accord de fusion — Ferroviaire

Un Palestinien a tué par balles trois Israéliens et en a blessé un quatrième mardi lors d'une fusillade dans une colonie de Cisjordanie occupée, rapporte la radio militaire israélienne.

L'armée a saisi mercredi et jeudi des dizaines de voitures et a donné des ordres pour arrêter des constructions illégales dans la ville natale de Jamal à Bayt Surik et ainsi qu'à Bidu.

Le porte-parole d'Abbas Nabil Abu Rudeineh a publié une déclaration dans laquelle il indiquait: " la position permanente du président est de condamner tous les actes de violence, y compris cet incident, quelle que soit la source.

Like this: