Published: Mar, Octobre 10, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

Le Premier ministre russe entame une visite officielle en Algérie

Le Premier ministre russe entame une visite officielle en Algérie

Actuellement, la Russie forme déjà pour l'Algérie des experts du secteur nucléaire.

Medvedev a été accueilli à son arrivée à l'aéroport international Houari Boumediene, par Ouyahia et des membres du gouvernement. "Nous poursuivrons la concertation régulière de nos positions sur les questions de politique étrangère, notamment sur la situation au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, ainsi que dans la zone du Sahara-Sahel", a conclu le Premier ministre russe. L'Algérie pourra compter sur la Russie pour bénéficier de son expertise, de l'accès à ses technologies militaires et en tant que fournisseur de blé. - À l'issue de la visite est prévue la signature de plusieurs organisations intergouvernementales, interministérielles et de l'entreprise d'accords et de documents.

L'Algérie et la Russie ont "les possibilités" de développer "un partenariat mutuellement avantageux dans beaucoup de domaines", a indiqué dimanche le Premier ministre russe Dmitry Medvedev, dans un entretien à l'APS, soulignant le que l'Algérie est "un partenaire fiable, au rôle clé dans le continent africain".

"L'énergie joue un rôle particulier dans nos rapports bilatéraux".

More news: Le dispositif de L'Équipe pour l'annonce des 30 nommés — Ballon d'Or
More news: Le gouvernement adopte le projet de loi du budget 2018 — Côte d'Ivoire
More news: Le roi Salman défend l'intégrité de l'Irak et la Syrie — Arabie saoudite

Partant de cela, le Premier ministre russe pour qui le droit international reste la référence dans toute solution aux problèmes internationaux et dont le terrorisme constitue inévitablement le facteur premier d'insécurité dans le monde plaide pour une vision globale et des actions concertées pour peu que les Etats mettent " de côté leurs ambitions et divergences pour se réunir au nom de la défaite de l'État islamique et des autres groupes extrémistes qui ont, sans aucune exagération, lancé un défi à la civilisation humaine ". L'Algérie étant, par ailleurs, l'un des premiers clients des armements russes.

S'agissant du niveau des relations commerciales, il faut rappeler que le volume des échanges entre l'Algérie et la Russie ont connu une hausse de l'ordre de 65,3% pour atteindre 1,4 milliards $ au terme de l'année 2016.

L'agroalimentaire (exportation de céréales en Algérie), la sécurité, l'extraction de ressources, le transport maritime et fluvial, les hautes technologies de l'espace, du bâtiment et de la pharmaceutique sont aussi des domaines que les deux pays pourraient explorer, d'après le Premier ministre russe.

Like this: