Published: Lun, Octobre 16, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

La ministre des Armées perd son self contrôle — France

La ministre des Armées perd son self contrôle — France

"Pour clarification et par souci de précision, les étrangers de Daech (.) ne peuvent pas être pardonnés", a par la suite déclaré dans un communiqué le Conseil civil de Raqqa assurant que ces combattants n'ont pas été autorisés à quitter la ville.

Alors que Raqqa est sur le point de tomber, le retour des djihadistes étrangers dans leur pays d'origine inquiète. Jean-Luc Mélenchon "s'exprime hors du cadre démocratique", a-t-elle critiqué, dimanche 15 octobre lors de l'émission "Grand rendez-vous" Europe 1/CNews/Les Echos.

La France, a-t-elle rappelé, est "engagée aux côtés de nos alliés pour obtenir la destruction de Daech", avec des moyens aériens et d'artillerie, en appui des forces spéciales américaines et britanniques, et d'avions belges.

More news: Ligue des Nations : tout ce qu'il faut savoir sur cette nouvelle compétition !
More news: Le juge qui a libéré Bertrand Cantat fustige la "dictature de l'émotion"
More news: Quatre morts dans le crash d'un avion militaire — Côte d'Ivoire

Interrogée plus précisément sur la situation militaire, Florence Parly s'est en parallèle félicitée de la prochaine chute de Raqqa, fief de l'État islamique. "Nous pouvons poursuivre le combat pour neutraliser le maximum de jihadistes", a insisté Florence Parly. "(.) Raqqa, c'est un lieu très symbolique puisque c'est de là que sont partis les ordres concernant le massacre qui a été perpétué au Bataclan et au Stade de France", a-t-elle conclu.

"La ministre a toutefois refusé de confirmer ou d'infirmer la présence de troupes françaises au sol".

Like this: