Published: Dim, Octobre 08, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

La justice suspend la séance du Parlement catalan sur l'indépendance — Espagne

La justice suspend la séance du Parlement catalan sur l'indépendance — Espagne

De son côté, l'Union européenne appelle "tous les acteurs pertinents" à passer "de la confrontation au dialogue", après des jours de mutisme.

Cet appel à la prudence du camp séparatiste catalan arrive après que certaines des banques et des entreprises les plus importantes de la région ont annoncé le déménagement de leur siège social ailleurs en Espagne. Le président de la Généralité de Catalogne, Carles Puigdemont, a décalé de vingt-quatre heures son intervention prévue devant le Parlement régional pour évoquer la "situation politique". C'est la première fois dans l'histoire qu'un tribunal interdit le débat parlementaire.

Il avait initialement prévu de s'exprimer lundi sur les conséquences du référendum d'autodétermination. Le président du gouvernement espagnol a déclaré samedi au quotidien El Pais que son gouvernement empêcherait toute déclaration d'indépendance de se traduire dans les faits. La loi organisant ce scrutin indique même qu'elle s'impose à toute autre norme qui entrerait en conflit avec elle, y compris la Constitution. Oui, et la meilleure solution est un retour rapide à la légalité et la confirmation le plus tôt possible qu'il n'y aura pas de déclaration unilatérale d'indépendance (dans la région catalane), parce que cela éviterait que les choses n'empirent, " a dit le Premier ministre lors d'une interview accordée aux médias espagnols.

Il justifie ainsi ce qui l'a amené à forcer la main du Parlement régional, le 6 septembre dernier, au mépris des règles élémentaires du débat démocratique, pour organiser ce référendum.

L'Espagne toute entière est désormais mobilisée autour de la crise catalane comme elle s'apprête à le démontrer avec plusieurs manifestations samedi et dimanche, alors que les dirigeants catalans pourraient déclarer l'indépendance en début de semaine.

Au fond, " l'Espagne est plus un État qu'une nation ", disait dans une entrevue le philosophe et historien José Luis Villacanas.

More news: Des dizaines de milliers de personnes manifestent contre la violence policière — Barcelone
More news: Le Louvre accusé de censure pour avoir refusé une oeuvre, le "Domestikator"
More news: Avec Ibra, on en est venu aux mains

Jeudi matin, la Bourse de Madrid reprenait quelques couleurs (+0,75%) au lendemain d'une chute de près de 3%. Preuve en est, la comparution ce vendredi du chef de la police catalane et de séparatistes devant des juges à Madrid.

M. Puigdemont et Jordi Cuixart, président de l'association indépendantiste Omnium ont lancé des appels à une médiation internationale pour sortir de la crise.

Nouvelle déclaration de Mariano Rajoy par media interposé, adressé à Carles Puigdemont.

"Il a accepté d'endosser un rôle inadéquat, celui de seulement chercher à aplanir le terrain pour les décisions que le gouvernement espagnol étudie depuis longtemps, afin de liquider les aspirations à la souveraineté du peuple catalan", a-t-il également assuré.

Puigdemont qui s'est exprimé lors d'une 'allocution au peuple catalan' sur la chaîne de télévision officielle de Catalogne, TV3, a accusé le roi Felipe VI 'd'ignorer des millions de Catalans'.

La Catalogne est paralysée ce mardi par la grève à laquelle les indépendantistes ont appelé pour défendre leurs " droits " et protester contre les violences policières, en marge du referendum sur l'indépendance de dimanche.

Like this: