Published: Sam, Octobre 07, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

La compagne du tueur de Las Vegas ignorait son projet de fusillade

La compagne du tueur de Las Vegas ignorait son projet de fusillade

Interrogée par les autorités mais laissée libre, elle assure que rien chez lui ne laissait présager un tel acte. Il n'a pas livré les explications qui lui permettent d'en venir à sa conclusion. L'homme ne s'est jamais présenté.

Le directeur adjoint de la police fédérale américaine, Andrew McCabe, a réaffirmé le 4 octobre que les autorités n'arrivaient toujours pas à expliquer le geste du tireur. Bien qu'il n'ait pas pu neutraliser l'agresseur, il a détourné l'attention du tireur. ABC News assure que Stephen Paddock "sombrait dans la folie".

"Nous avons à faire un travail plus long et plus discret, pour identifier les personnes qui le connaissaient, qui l'ont vu ou qui l'ont croisé dans les jours qui ont précédé cet événement", a-t-il ajouté.

Avant de tuer 59 personnes en d'en blesser plus de 500 autres à Las Vegas, Stephen Paddock avait peut-être l'intention de commettre son carnage à Chicago, en août dernier. "Il ne m'a jamais rien dit" laissant entrevoir "que quelque chose d'horrible allait se passer", a-t-elle affirmé par la voix de son avocat.

Elle a raconté qu'il y a deux semaines, il lui a acheté un billet d'avion pour les Philippines dont elle est originaire, l'enjoignant à rendre visite à sa famille.

More news: Amazon va devoir payer 250 millions d'euros d'impôts au Luxembourg
More news: Électricité, gaz: Total veut marcher sur les plates-bandes d'EDF et d'Engie
More news: Les 3 milliards de comptes ont tous été touchés — Piratage de Yahoo

Marilou Danley a précisé que Stephen Paddock lui avait fait un versement de 100.000 dollars récemment.

Agée de 62 ans, elle est rentrée à Los Angeles mardi soir "sachant que le FBI et la police de Las Vegas voulaient (lui) parler". Le nombre de victimes aurait pu être encore plus élevé.

Selon Canberra, Mme Danley est une ressortissante australienne qui a émigré aux Etats-Unis il y a 20 ans pour travailler dans les casinos. "Elle était loin pour ne pas interférer avec ses plans". "Nous essayons de comprendre ses motivations", a admis le shérif de Las Vegas Joseph Lombardo lors d'une conférence de presse.

D'après le quotidien Las Vegas Review Journal, le tueur aurait fait l'objet d'une ordonnance pour un anxiolytique - type valium - en juin, médicament qui peut générer des comportements agressifs. Le shérif de Las Vegas a confirmé que les possibles indices d'une maladie mentale étaient étudiés par les enquêteurs.

Like this: