Published: Sam, Septembre 16, 2017
Médecine | By Sylviane Desjardins

Un témoin décrit "un mur de flammes" — Attentat à Londres

Un témoin décrit

Un attentat, le cinquième en six mois, a eu lieu ce vendredi matin dans la capitale britannique. Laquelle a confirmé que l'acte était considéré comme "terroriste" et avait fait "plusieurs blessés": 22 personnes ont été hospitalisées, selon les services de santé.

La police britannique accompagnée par des ambulances s'est rendue à la station Parsons Green dès qu'une alerte a été donnée. Les portes se sont ouvertes et les gens ont commencé à partir en courant. Les gens couraient pour sauver leur vie! Dix-huit blessés ont été amenés dans plusieurs hôpitaux par les services ambulanciers depuis la station de Parsons Green et troisautres se sont présentés d'eux-mêmes. "Les gens avaient vraiment peur". Selon des témoins, de nombreuses personnes avaient le visage en sang. Le quartier a ensuite été rapidement bouclé par les autorités et une enquête ouverte.

Les experts en terrorisme sont descendus sur place pour évaluer la situation et déterminer si l'explosion peut avoir une origine volontaire. A côté, un sac à main, resté intact. De nombreux témoignages diffusés sur les réseaux sociaux, rapportent en effet qu'un seau en plastique blanc aurait explosé dans une rame. Plusieurs personnes ont été blessées. D'autres ont été blessés lors de l'évacuation de la station de métro.

More news: Résolution mise au vote lundi prochain — Corée du Nord/ONU
More news: Mercedes-AMG Project One : la Supercar hybride qui atteint les 350 km/h !
More news: Kim Jong-Un chante les louanges du dernier test nucléaire

Dans l'après-midi, le maire de Londres, Sadiq Khan, a déclaré à la radio LBC qu'"une chasse à l'homme " était en cours.

Le président américain Donald Trump a de son côté évoqué sur Twitter des "terroristes ratés", "qui étaient dans la ligne de mire de Scotland Yard" avant l'attaque. Londres a condamné un "acte terroriste ". Elles ont fait 36 morts au total, sans compter les assaillants.

En visite à Berlin, le premier ministre français a réagi à l'attentat de Londres, mais aussi à l'attaque d'un militaire ce matin à Paris: "Nos pensées vont au peuple britannique et cela nous conforte dans le fait qu'il faille intensifier et améliorer au niveau international la lutte contre le terrorisme islamiste ", a affirmé de son côté la chancelière allemande, Angela Merkel.

Like this: