Published: Dim, Septembre 24, 2017
Sport | By Katia Genin

Un dirigeant sort des trucs hallucinants — Lille-Monaco

Un dirigeant sort des trucs hallucinants — Lille-Monaco

Déjà critiqué ces derniers jours, l'entraîneur de Lille Marcelo Bielsa ne sera pas épargné après la gifle reçue à domicile contre Monaco (0-4) vendredi.

Les têtes et les ambitions ont changé mais les mauvais résultats persistent.

Parti avec fracas de l'Olympique de Marseille au soir de la première journée de la saison 2015/2016, Bielsa s'est fait rappeler cet épisode par les journalistes présents au point presse. "On est tous déçus, a commenté après la rencontre Yassine Benzia".

More news: Une journaliste critiquée par Emmanuel Macron en pleine conférence de presse
More news: US dollar rises as Fed hints at December rate hike
More news: Un appel à manifester après les événements de Barcelone — Référendum en Catalogne

La majorité de ses confrères se sont évidemment intéressés à la question. "Et il y a un autre détail, on a enlevé 10% de mon nouveau contrat sans rien me dire", a-t-il tonné.

Des pommes de discorde ont pourtant poussé dans leur jardin: la fin de mercato, au cours duquel l'entraîneur aurait refusé des joueurs proposé par le Portugais, mais aussi le cas de l'analyste vidéo Joao Sacramento, recruté sur demande de Campos mais mis à l'écart par Bielsa. Parce qu'ils essayent de jouer comme je le souhaite, " a analysé El Loco. D'autant plus qu'après le mercato estival, on apprend que le club n'est pas en grande forme financière... Je me sens responsable de la situation et je regrette que mes joueurs doivent affronter une telle réalité. C'était lors de l'ouverture du championnat de France contre le FC Nantes (3-0).

Est-ce le moment d'amender le projet lillois? "Tout ce que nous avons essayé de faire, dans notre projet de jeu, tout cela a été neutralisé par l'adversaire", a-t-il estimé. "Il nous manque seulement de la consistance".

Like this: