Published: Mer, Septembre 27, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

UE: Juncker salue le "discours très européen" de Macron

UE: Juncker salue le

"C'est notre responsabilité, pour notre jeunesse, partout en Europe ", a-t-il déclaré devant plusieurs centaines d'étudiants français et étrangers d'une dizaine de lycées et d'universités. On devrait donc en savoir plus ce mardi 26 septembre, avec le "discours sur l'Europe" qu'Emmanuel Macron tiendra à La Sorbonne: c'est là que se situe la meilleure fenêtre de tir pour que ses propositions soient prises en compte dans les négociations pour la nouvelle coalition.

"Il y a deux pays en Europe qui ont une taxe sur les transactions financières", la France et la Grande-Bretagne. "Sinon, " nous n'aurons que le mépris " des " générations qui viennent", a-t-il prévenu.

Le président français Emmanuel Macron a félicité la chancelière allemande Angela Merkel pour sa réélection.

More news: Euro Millions : Une famille remporte le jackpot de 28 millions d'euros
More news: L'Iran réagira "fermement" si les Etats-Unis violent l'accord sur le nucléaire
More news: Report de la conférence de presse sur le référendum — Kurdistan

C'est le cas, par exemple, du commissaire aux Migrations, Dimitris Avramopoulos, qui a souligné le "soutien bienvenu" d'Emmanuel Macron à l'idée d'une "Agence européenne de l'asile", dans les tuyaux européens depuis plus d'un an. Il entrevoit même, dans une telle Europe diverse, que " le Royaume-Uni puisse trouver sa place " malgré le vote sur le Brexit.

Insistant sur le volet sécuritaire, M. Macron a plaidé pour le renforcement de l'Europe de la défense et de la sécurité à travers la création d'une "force commune d'intervention" européenne, un budget de défense commun et une "doctrine commune" pour agir. Il souhaite aussi une plus grande convergence économique et sociale, avec un rapprochement des taux d'impôt sur les sociétés pour 2020 ainsi qu'un salaire minimum, adapté à la réalité économique de chaque pays. Il a préparé le terrain en ayant vu en tête à tête, depuis son élection, 22 de ses 27 collègues.

"Le chef de l'État a aussi proposé de créer "une taxe sur les transactions financières" qui serait "affectée intégralement à l'aide" au développement". Sur Twitter, des membres de l'exécutif européen ont vivement applaudi plusieurs passages du discours.

Like this: