Published: Dim, Septembre 24, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

Porto Rico a été "anéanti" par l'ouragan Maria, affirme Trump

Porto Rico a été

La tempête s'éloignait samedi vers la haute mer dans l'Atlantique Ouest. Il reste "extrêmement dangereux", selon le Centre national des ouragans (NHC) américain, alors qu'il se dirige vers l'île américaine de Porto Rico, elle aussi déjà frappée par Irma.

Par ailleurs, le SPGRD de concert avec l'UHM et de la DPC (Direction de la Protection Civile) ont demandé à la population des zones à risques de se préparer à être évacuée et de rester à l'écoute des bulletins météorologiques qui seront diffusés tout au long du passage de MARIA dont la trajectoire pourrait être près des côtes nord du pays. Elle demeurera sans électricité peut-être pour plusieurs mois, compte tenu de son réseau de télécommunications quasiment entièrement détruit. "Des parties de l'île de Porto Rico sont encore sans communication, donc ce chiffre de 13 morts n'est qu'un bilan préliminaire", a prévenu le gouverneur de l'île Ricardo Rossello. "On nous parle de scènes de destruction totale", a déclaré le gouverneur sur CNN.

Hector Pesquera, directeur de la Sécurité publique de Porto Rico, interviewé par le journal local El Vocero, a expliqué qu'un drain du barrage, qui laisse normalement passer une petite quantité d'eau à un flux contrôlé, a cédé.

La situation à Porto Rico ne cesse d'empirer.

"Le vent fait le bruit d'une femme criant à pleins poumons", a twitté de Fajardo (nord-est de Porto Rico) le photographe Mike Theiss, qui se présente comme un "chasseur de tempêtes". Selon une source proche du dossier, les juges responsables du dossier de faillite de l'île ont conseillé de suspendre la procédure judiciaire le temps de la reconstruction.

More news: Sébastien Bras quitte Michelin : un chef catalan réagit
More news: Alavés - Real Madrid : les compos officielles
More news: Benzema prolonge avec le Real Madrid jusqu'en 2021 — OFFICIEL

Le dernier ouragan de grande ampleur à toucher l'île était Okeechobee, connu aussi comme San Felipe Segundo, en 1928, qui avait tué 300 personnes.

En octobre 2016, la moitié sud de Haïti avait été traversée par l'ouragan Matthew, de catégorie 4, causant la mort de plus de 500 personnes. Mais les dégâts sont moins importants. "L'urgence c'est la livraison de denrées pour les sinistrés et des hélicoptères pour les acheminer", a souligné le Premier ministre de la Dominique, Roosevelt Skerrit.

L'ancienne colonie anglaise et ses 72.000 habitants étaient pratiquement coupés du monde en milieu de nuit. Selon l'ONU, 95% des toits des maisons ont été arrachés ou endommagés.

À Porto Rico, les quelque 3,5 millions d'habitants se ruaient mardi dans les magasins pour acheter des produits de première nécessité et protégeaient de leur mieux leurs maisons et commerces. Maria semble aussi avoir épargné l'île franco-néerlandaise de Saint-Martin, où Irma avait fait 15 morts.

Like this: