Published: Mer, Septembre 13, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

Macron aux Antilles : "Il n'était pas possible d'avoir une anticipation supérieure"

Macron aux Antilles :

Le chef de l'Etat pourrait prolonger sa visite dans les Antilles françaises mercredi. Il est accompagné des ministres de la Santé, Agnès Buzyn, et de l'Education, Jean-Michel Blanquer.

Emmanuel Macron est arrivé à Pointe-à-Pitre, d'où il se rendra à Saint-Martin et à Saint-Barthélemy, dévastées par l'ouragan Irma.

Sur le plan médical et sanitaire, le gouvernement a annoncé le déploiement d'un centre de soins sous tente de " grande-capacité", l'arrivée de plusieurs médecins libéraux, ainsi que le départ depuis Toulon du Tonnerre, un bâtiment de projection et de commandement qui pourra prendre en charge davantage de patients que l'hôpital de Saint-Martin.

More news: Martin Hingis en demi-finale du double
More news: Lady Gaga annonce faire une pause dans sa carrière
More news: La Floride attend l'ouragan Irma, Jose menace les Antilles

Par ailleurs, le chef de l'Etat s'est dit "favorable" à la création d'une commission d'enquête parlementaire réclamée par la droite, la France insoumise et le Front national.

Hier, après le passage de l'ouragan José plus au large que prévu, l'heure était à la reprise des ponts aériens et maritimes pour évacuer les plus vulnérables dans un sens, et acheminer du fret et des vivres dans l'autre. La collectivité centralisera les demandes et constituera des listes de départ en " donnant la priorité aux personnes les plus fragiles et dont les maisons sont devenues totalement inhabitables, aux personnes âgées et laux personnes accompagnées de jeunes enfants", poursuit le premier Ministre.

Journée compliquée pour Emmanuel Macron. Parmi eux, quelques-uns portaient des bébés dans les bras, ou avaient des bagages légers. Environ 85 tonnes de nourriture, un million de litres d'eau et 2.200 kg de médicaments ont été transportés, selon la préfecture de région. Gérard Collomb annonçait hier 23 arrestations de pilleurs depuis le 7 septembre, distinguant "des vols que nous pourrions presque qualifier de nécessité (...) de denrées", commis par des personnes "qui ont tout perdu, qui ont peur, (...) faim et soif", et "des vols (...) d'opportunité", concernant de la "hi-fi, de la bijouterie, de l'électroménager", pouvant faire l'objet de gardes à vue. "L'ordre public a été rétabli", a affirmé le ministre de l'Intérieur. Au total, 27 personnes sont mortes dans les Caraïbes. Seuls 3.500 abonnés ont été raccordés à l'électricité à Saint-Martin (24.000 habitants). Irma, rétrogradé en tempête tropicale par les météorologues américains, a fait ses premières victimes en Floride, où il s'est abattu dimanche, avec trois morts dans des accidents de voiture visiblement dus aux vents et pluies intenses.

Like this: