Published: Dim, Septembre 17, 2017
Science | By Sylvain Tremaux

Loup Bureau libéré — Turquie

Loup Bureau libéré — Turquie

"Dans l'immédiat, cette libération est un soulagement immense pour la famille et les amis [.] Nous saluons l'action de la France, et des personnes qui dans l'ombre (ou non) agissent en son nom", ajoute Martin Pradel. Ses avocats Martin Pradel et Rusen Aytac ont confirmé la nouvelle sur les réseaux sociaux.

Loup Bureau devrait sortir de prison ce soir, prendre un avion à Ankara direction Paris, demain. "Il faudra poursuivre le combat ", assure-t-il. Il a d'ailleurs précisé sur sa page Facebook son arrivée à Paris, le samedi 16 septembre. "Je l'ai senti surpris, soulagé, mais en même temps prudent", a témoigné son père Loïc Bureau à son domicile d'Orvault (ouest), peu après avoir parlé pendant une trentaine de minutes avec son fils au téléphone. Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian avait plaidé sa cause auprès de son homologue turc lors d'un séjour à Ankara ce jeudi 14 septembre. "C'est un grand soulagement pour nous tous".

Les avocats de Loup Bureau ont annoncé la bonne nouvelle sur Twitter.

More news: Selena Gomez déclare souffrir d'un lupus
More news: L'iPhone 8 sera très difficile à trouver
More news: ½ Afrobasket 2017 - Sénégal / Nigéria: comme on se retrouve

La justice turque avait rejeté à deux reprises une demande de libération conditionnelle de Loup Bureau. Habitué des terrains de guerre, Loup Bureau a notamment collaboré avec les chaînes TV5 Monde, Arte et le site Slate.

Plusieurs rassemblements ont eu lieu en France pour soutenir sa libération et la liberté de la presse. Une information confirmée par le président de Reporters sans frontières (RSF) Christophe Deloire. Celles-ci le montrent en compagnie de combattants kurdes syriens. Retour sur plus d'un mois de mobilisation.

A voir aussi: Turquie: 17 journalistes devant la justice. Nous prenons acte également des déclarations du président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker qui dans son message sur l'Etat de l'Union a appelé la Turquie à " libérer nos journalistes ".

Like this: