Published: Dim, Septembre 24, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

Le séisme pourrait être dû à un nouvel essai nucléaire

Le séisme pourrait être dû à un nouvel essai nucléaire

L'Administration sismologique chinoise, dont fait partie le CENC, et des services connexes ont mené des études sur les données infrasoniques du séisme et des tremblements de terre précédents, y compris sur ceux qui ont été provoqués par des essais nucléaires effectués dans la péninsule coréenne. "L'agence météorologique sud-coréenne croit que la cause est " naturelle", alors que le Service sismique chinois estime qu'une possible " explosion " pourrait être en cause. Par le passé, de tels séismes ont indiqué des essais nucléaires. Ainsi, en septembre, une secousse avait déjà été enregistrée à proximité d'un site nord-coréen d'essais nucléaires.

Cette dernière a précisé qu'elle analysait la nature du tremblement de terre, mesuré à une magnitude de 3,0, et que les premières constatations l'incitaient à penser qu'il était d'origine naturelle. "Or, dans ce cas, nous n'en avons détecté aucune".

More news: Énergies vertes : Total acquiert 23% du français Eren Re
More news: Boyzone : L'ex du fondateur du groupe accusée du meurtre d'une nounou française
More news: Une marque révoltée d'être associée à l'émission — Les Marseillais

L'essai nucléaire du 3 septembre, le sixième et le plus puissant pratiqué par la Corée du Nord, avait provoqué un séisme de magnitude 6,3 ressenti jusqu'en Chine. Les études qui ont été menées ont permis de conclure que le séisme de samedi était naturel, a indiqué le Centre.

Ces deux secousses se sont produites alors que la Corée du Nord a multiplié ces derniers mois les essais de missiles balistiques et a dit songer à tester une bombe H dans l'océan Pacifique, un comportement perçu comme une provocation tant par la Corée du Sud que par son allié américain.

Like this: