Published: Jeu, Septembre 28, 2017
Sport | By Katia Genin

Le labo français suspendu après des analyses sur des bodybuilders — Dopage

Le labo français suspendu après des analyses sur des bodybuilders — Dopage

Emblème de la lutte antidopage hexagonale, le laboratoire de Châtenay-Malabry, a été provisoirement suspendu en raison d'une contamination d'échantillons, a annoncé, lundi 26 septembre, l'Agence mondiale antidopage (AMA). L'un d'eux demande une contre-expertise.

Les activités de contrôle et de prélèvement de l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) peuvent se poursuivre mais les échantillons seront analysés à l'étranger, dans l'un des autres labos accrédités par l'AMA. C'est là que le laboratoire comprend, le 25 août, que les échantillons en question ont été contaminés, raconte Le Monde. Cette traces ont ensuite pollué les échantillons suivants. "C'est un robot qui traite les échantillons à la chaîne, et entre chaque intervention, l'instrument est rincé, explique l'agence". Cette décision fait suite à la découverte de problèmes liés aux analyses.

Cette suspension est la conséquence d'un incident "exceptionnel", selon le secrétaire général de l'AFLD, Mathieu Teoran, survenu à la suite d'une opération de contrôles d'envergure menée au printemps dans l'univers du culturisme.

More news: "Je suis adhérent En Marche !", annonce Bruno Le Maire
More news: Neymar veut que Karim Benzema signe à Paris
More news: Mexique : les recherches de survivants interrompues plusieurs heures par un nouveau séisme

L'AFLD explique avoir signalé l'erreur dès le 28 août à l'AMA, qui aurait, quoi qu'il en soit, probablement repéré le passage du statut de deux sportifs de positif à négatif.

Feuilleton (3/5): le temps des vendangesLes sirops Giffard misent sur le made in FranceVendée: la sardine, la belle de Saint-GillesHépatite C: 75.000 Français ignoreraient être infectés par le virusBouger, courir. loin des écrans!

Like this: