Published: Ven, Septembre 08, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

Le gouvernement restreint l'accès à Internet mobile à Lomé — Togo

Le gouvernement restreint l'accès à Internet mobile à Lomé — Togo

La manifestation de ce mercredi à Lomé et à l'intérieur du pays a mobilisé de grandes foules qui avaient à leurs têtes des leaders de l'opposition, tous unis pour défendre la constitution et de vraies réformes devant conduire à l'organisation de meilleures élections, à plus de démocratie et le vote des Togolais de l'étranger.

Le Togo est entré aujourd'hui dans un cycle de manifestations organisé par #Togo Debout et #Togo en marche -une coalition de l'opposition- hier mercredi et demain jeudi. "La dictature se nourrit du silence et de l'inactivité", pouvait-on lire sur l'une d'elles.

L'opposant historique Jean-Pierre Fabre défilait à pied au milieu du cortège, encerclé par une chaine humaine. "Si le peuple est décidé rien ne peut l'arrêter, pas même l'armée", assure Armand Jarre, un manifestant de 26 ans. "Ce regroupement massif est dû à l'unité des partis d'opposition", s'est-il félicité.

Ils réclament des réformes constitutionnelles - limitation du mandat présidentiel et scrutin à deux tours - promises par le régime depuis des années et qui n'ont jamais abouti.

More news: Une petite fille a t-elle découvert l'épée d'Excalibur en Angleterre ?
More news: Ouverture d'une information judiciaire — Disparition de Maëlys
More news: Lyon première de la classe — Vie étudiante

" Nous avons constaté qu'il y avait une attente forte au sein de la population ", a expliqué à l'AFP le ministre de la fonction publique, Gilbert Bawara.

Dans le nord du pays, à Sokodé, Dapaong et Kara notamment, plusieurs milliers de manifestants ont également défilé, selon Amnesty International et des témoignages d'habitants sur place. Un des principaux points d'achoppement concerne la durée du mandat présidentiel.

Une manifestation qui fait écho à celles qui ont eu lieu les 31 août à Bruxelles et 2 septembre dernier à Paris, pour exiger le départ du président Faure Gnassingbé, dont la famille est au pouvoir depuis 50 ans.

"Cette main tendue n'a donc pas suffi à décourager l'opposition".

Like this: