Published: Ven, Septembre 08, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

L'agresseur de NKM condamné à 3 mois avec sursis

L'agresseur de NKM condamné à 3 mois avec sursis

Une peine de 4 mois de prison avec sursis et 1 500 euros d'amende avait été requise contre l'élu, poursuivi pour "violence sur personne chargée d'une mission de service public".

Les faits remontent au mois de juin 2017, durant l'entre deux tours des élections législatives. Nathalie Kosciusko-Morizet a expliqué qu'elle tractait lorsque l'homme est arrivé vers elle vers 10 heures, très agressif. A cette occasion, Nathalie Kosciusko-Morizet avait perdu l'équilibre, perdant connaissance, ce qui avait nécessité une hospitalisation.

Quatre mois avec sursis et 1500 € d'amende avaient été requis par le parquet à l'encontre du maire de Champignolles (Eure), lors de la comparution du mardi 11 juillet 2017. Il reprochait donc à NKM d'avoir fait perdre son champion comme elle aurait selon lui fait perdre la droite aux municipales parisiennes. "Nathalie Kosciusko-Morizet a très mal vécu tout cela et elle est aujourd'hui très soulagée de savoir qu'elle a été entendue et qu'on a pris en considération les souffrances qu'elle a subies".

More news: Lyon première de la classe — Vie étudiante
More news: Gomis raconte son altercation avec des supporters — OM
More news: Irma: la déclaration de catastrophe naturelle signée dès vendredi

Vincent Debraize, 55 ans, est un ex-UDI, maire de la petite commune de Champignolles dans l'Eure.

Absent à l'audience, l'avocat de Vincent Debraize, Me Antoine Lachenaud, a indiqué quant à lui qu'il doutait que son client se satisfasse du jugement, sous-entendant qu'il pourrait faire appel.

Like this: