Published: Mar, Septembre 26, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

La Corée du Nord accuse Donald Trump d'avoir "déclaré la guerre"

La Corée du Nord accuse Donald Trump d'avoir

"C'est l'endroit le plus au nord de la zone démilitarisée qu'un avion américain ou un bombardier a survolé au large des côtes nord-coréennes au 21e siècle, soulignant à quel point nous prenons au sérieux le comportement dangereux de la Corée du Nord", a écrit la porte-parole du Pentagone.

Les bombardiers étaient partis de la base aérienne Andersen à Guam et les chasseurs de celle de Kadena à Okinawa.

Nous ne savons pas si la Corée du Nord en a les moyens techniques et militaires, ni si elle n'entend intervenir qu'au sein de son espace aérien... mais le risque " d'incident " vient encore de grimper d'un cran, d'où une rechute des indices européens au plus bas du jour.

Les déclarations du ministre nord-coréen des Affaires étrangères affirmant que les Etats-Unis avaient déclaré la guerre à la Corée du Nord sont "absurdes", a indiqué la porte-parole de la Maison blanche, lundi. Vendredi, le président américain a qualifié son homologue de "fou", affirmant qu'il allait être mis à l'épreuve "comme jamais".

Donald Trump a commis une "faute irréversible" en surnommant "rocket man" Kim Jong-un, a ajouté Ri Yong-ho, et rendu "encore plus inévitable" la "venue de nos fusées sur l'ensemble du territoire continental des États-Unis".

More news: Porto Rico a été "anéanti" par l'ouragan Maria, affirme Trump
More news: PSG, les Football Leaks dévoilent le salaire de Neymar
More news: Le séisme pourrait être dû à un nouvel essai nucléaire

Ces provocations s'inscrivent dans un contexte d'escalade verbale entre Pyongyang et Washington.

"Nous sommes prêts à utiliser toute la gamme de nos capacités militaires pour défendre les Etats-Unis et nos alliés", a-t-elle précisé.

"Tous les Etats membres (de l'ONU) et le monde entier devraient clairement se rappeler que ce sont les Etats-Unis qui ont les premiers déclaré la guerre à notre pays", a déclaré à New York Ri Yong Ho.

Le président américain a par ailleurs accusé samedi Téhéran de "travailler avec" la Corée du nord, après un nouveau test de missile iranien.

Pyongyang, contre lequel l'ONU a voté un huitième train de sanctions, avait alors évoqué un possible essai de bombe H dans l'océan Pacifique.

Like this: