Published: Mar, Septembre 12, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

Kim Jong-Un chante les louanges du dernier test nucléaire

Kim Jong-Un chante les louanges du dernier test nucléaire

"La Corée du Nord infligera à Washington la plus grande des souffrances et des douleurs de toute son histoire, en réponse à toute nouvelle sanction", selon l'agence de presse centrale coréenne, qui citait le communiqué du ministère des Affaires étrangères. Sans compter un tir de missile à moyenne portée au-dessus du Japon à la mi-août, et un essai nucléaire début septembre.

Alors que les observateurs craignaient un nouveau test de missile à l'occasion de la fête d'indépendance de la Corée du Nord le 9 septembre, le leader Kim Jong-Un a préféré organiser un banquet en l'honneur des scientifiques travaillant sur le programme nucléaire. Concernant les sanctions financières, le pays arrive à les contourner grâce à des agents étrangers qui procèdent à des transactions au nom "d'entités nationales". Le document est survenu à la veille de l'annonce d'une huitième série de sanctions du Conseil de sécurité contre Pyongyang, prévue ce lundi.

En contradiction avec les résolutions de l'ONU, Pyongyang continue également d'exporter pratiquement tous les produits visés par les résolutions de l'ONU, ce qui lui a rapporté au moins 270 millions de dollars sur la période étudiée, toujours selon ce rapport.

More news: Lady Gaga annonce faire une pause dans sa carrière
More news: Marseille humilié par Rennes au Vélodrome
More news: Corée du Nord: Antonio Guterres est "très inquiet"

Après des mesures prises en 2017 par la Chine pour interrompre des importations de charbon, Pyongyang a réexpédié des cargaisons vers d'autres Etats membres de l'ONU, incluant la Malaisie et le Vietnam et utilisé d'autres pays tiers pour d'autres livraisons, affirme aussi le document. Cela inclurait la Chine qui absorbe 90% du commerce extérieur nord-coréen. Ces derniers mois, Pékin a promis à plusieurs reprises un respect total.

Les déclarations de Ri Tok-son intervenaient quelques heures avant que les Etats-Unis demandent formellement à l'ONU de voter lundi un projet de résolution prévoyant de nouvelles sanctions sévères contre la Corée du Nord.

Il faut "garder à tout prix l'unité du Conseil de sécurité car il s'agit du seul instrument qui puisse conduire à une initiative diplomatique avec des chances de succès", souligne dimanche le patron de l'ONU, Antonio Guterres, dans un entretien au journal français JDD.

Like this: