Published: Sam, Septembre 16, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

Irak: le Parlement fédéral vote contre le référendum d'indépendance au Kurdistan

Irak: le Parlement fédéral vote contre le référendum d'indépendance au Kurdistan

Le Parlement du Kurdistan irakien a approuvé vendredi soir sans surprise la tenue le 25 septembre du référendum sur l'indépendance de cette région autonome d'Irak, en l'absence de l'opposition qui avait appelé au boycott. Le vote a été diffusé en direct par la chaîne de télévision kurde Rudaw.

A l'issue du vote, les députés présents se sont levés pour entonner l'hymne kurde, tandis que plusieurs brandissaient des drapeaux sous les applaudissements.

Le président kurde, qui martèle que l'indépendance est l'"unique" choix laissé aux Kurdes en l'absence d'un "partenaire" à Bagdad, s'est engagé à répondre "rapidement".

Il s'est cependant maintenu au pouvoir, en arguant que l'Irak et le Kurdistan étaient engagés dans une campagne pour repousser les djihadistes et que les conditions ne permettaient pas de tenir des élections. A chaque fois, les députés kurdes ont quitté la salle en signe de protestation.

More news: Hyperloop One Routes 10 Possible Paths; Is One Near You?
More news: Il agresse des policiers en criant "Allah akbar" — Toulouse
More news: Fergie: c'est fini avec Josh Duhamel!

Le Kurdistan bénéficie depuis 1991 d'une autonomie qui s'est élargie au fil des ans.

L'influent commandant chiite Hadi al-Ameri, chef de l'organisation Badr, puissant groupe paramilitaire irakien soutenu par Téhéran, a multiplié ces derniers temps les mises en garde contre "la guerre civile".

Le Major-Général Qassem Soleimani, Commandant de la Force Quds des Gardiens de la Révolution Iranienne (CGRI) est en train de faire une visite secrète au Kurdistan pour avertir les responsables locaux qu'ils ne doivent pas organiser de référendum sur l'Indépendance, selon une source politique iranienne, citée mercredi.

"Nous appelons par conséquent le gouvernement régional du Kurdistan à annuler le référendum et à entamer un dialogue sérieux et durable avec Bagdad, ce que les Etats-Unis se sont dits prêts à faciliter", dit la Maison blanche dans un communiqué.

Like this: