Published: Ven, Septembre 22, 2017
Science | By Sylvain Tremaux

Google s'offre une partie de HTC

Google s'offre une partie de HTC

Les deux entreprises ont levé le voile des spéculations en annonçant un accord quelles ont conclu: Google a décidé de racheter une partie de la division mobile de HTC. "Cet accord est une brillante nouvelle étape dans notre partenariat de longue date, permettant à Google de renforcer son activité hardware tout en assurant une innovation continue au sein de nos branches HTC smartphone et Vive pour la réalité virtuelle".

Pionnier dans les smartphones, HTC a vu sa part de marché s'effondrer au fil des années, passant d'environ 9% il y a cinq ans à moins de 1%, victime de la concurrence de Samsung et Apple dans le haut de gamme et des constructeurs chinois dans l'entrée de gamme et les smartphones à moins de 400 euros.

L'intérêt de Google pour l'achat de HTC n'est pas surprenant. HTC avait aussi été le premier constructeur à lancer un smartphone sous Android avec le HTC Dream en 2010.

More news: Griezmann "heureux" d'être dans l'histoire de l'Atletico
More news: Qu'est-ce que la crise des Rohingyas — Birmanie
More news: Encore un sale coup joué par le PSG au Barça — Mercato

HTC travaillait déjà avec Google pour fabriquer certains smartphones du géant américain. Le géant de Mountain View vient en effet d'annoncer sur son blog avoir "signé un accord avec HTC ". Un investissement conséquent qui pourrait permettre à HTC de continuer à produire des smartphones.

Nous l'évoquions hier dans les Insiders FrenchWeb, la rumeur se faisait pressante suite à la suspension de la cotation du titre HTC à la Bourse de Taïwan; elle est confirmée depuis ce matin. Les dirigeants de l'entreprise ont déclaré qu'il était important de coupler étroitement son logiciel d'intelligence artificielle, comme l'Assistant Google contrôlé par la voix, avec une gamme de dispositifs.

En ce qui concerne Google, c'est la deuxième fois que le moteur de recherche met de l'argent sur la table pour peser sur le marché de la téléphonie. 1,1 milliard de dollars, ce qui représente une somme insignifiante par rapport aux 12,5 milliards de dollars versés pour l'acquisition de Motorola et même moins de la moitié des 2,9 milliards de dollars après avoir vendu Moto à Lenovo.

Like this: