Published: Sam, Septembre 30, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

Drame des Rohingya: Un demi million de réfugiés au Bangladesh!

Drame des Rohingya: Un demi million de réfugiés au Bangladesh!

Le nombre de Rohingyas réfugiés dans ce pays depuis fin août pour échapper aux violences en Birmanie a franchi, jeudi, la barre du demi-million, selon les Nations unies, soit l'un des plus importants déplacements de population de ce début de XXIe siècle en Asie. "Quarante sont portées disparues et présumées noyées", a déclaré le porte-parole de ladite organisation.

Le patron de l'ONU a fait part de "témoignages effrayants" des rescapés de la persécution de l'armée birmane, citant "la violence excessive et les violations graves des droits de l'Homme, y compris les tirs indiscriminés, l'utilisation de mines anti-personnelles contre des civils et la violence sexuelle". "Par conséquent, nous saluons cette invitation qui constitue une première étape et nous espérons qu'elle conduira à un accès à la fois nettement plus large et plus important".

La séance publique se tiendra à la demande de sept des 15 membres du conseil: la France, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la Suède, l'Egypte, le Sénégal et le Kazakhstan. "L'armée birmane expulse brutalement les Rohingyas hors de l'Etat Rakhine", assure James Ross, directeur politique et légal à Human Rights Watch.

Il y a une semaine, alors que son pays était accusé lors de l'Assemblée générale de l'ONU d'épuration ethnique, voire de génocide, selon le terme utilisé par le président français Emmanuel Macron, la dirigeante birmane Aung San Suu Kyi était sortie de sa réserve pour se dire "prête" à organiser le retour des Rohingyas. Présentes dans la capitale Rangoun, les organisations humanitaires de l'ONU avaient dû quitter cet été l'État Rakhine, alors que l'armée birmane engageait des opérations militaires contre des rebelles Rohingyas. Car à ce stade, le geste des autorités birmanes reste en effet limité à un "voyage organisé".

More news: Allemagne: Frauke Petry juge son départ d'AfD inéluctable
More news: Cuba : les diplomates ont mal aux oreilles
More news: Sécurité sociale : les pistes pour réduire son déficit

Les autorités birmanes sont promptes à accuser les rebelles des exactions et sacs de villages, et se livrent à une guerre de l'information avec les rebelles.

Les corps de dizaines d'entre eux ont été retrouvés au début du mois dans le fleuve Naf qui sépare le Bangladesh du Myanmar, après le naufrage de plusieurs embarcations transportant des réfugiés.

Minorité musulmane de l'ouest de la Birmanie, les Rohingyas fuient une campagne de répression de l'armée birmane consécutive à des attaques de la jeune rébellion rohingya le 25 août dernier.

Like this: