Published: Dim, Septembre 10, 2017
Sport | By Katia Genin

Demies-finales 100% américaines, un paradoxe

Demies-finales 100% américaines, un paradoxe

Il faut remonter à 1981 pour trouver trace du dernier carré à 100 % américain à l'US Open, et à 1985 pour voir quatre demi-finalistes américaines dans un tournoi du grand chelem - à Wimbledon.

La finale du simple dames de l'US Open mettra aux prises Madison Keys (n° 15) et Sloane Stephens (WTA 83). La joueuse de 24 ans s'est imposée en trois sets (6-1, 0-6, 7-5) et se qualifie pour la première finale de Grand Chelem de sa carrière. Elle l'a écoeurée avec son jeu de défense et sa rapidité de déplacement, la faisant complètement manquer sa première manche, bouclée avec 17 fautes directes en seulement 40 minutes.

"Si on m'avait dit que je serai en finale de l'US Open lors de mon come-back, je ne l'aurais pas cru, se réjouissait-elle. C'est ça la vraie amitié", a-t-elle insisté devant 20 000 spectateurs, dont ses proches et son compagnon, l'international américain de football Jozy Altidore. La finale de samedi sera disputée, les deux joueuses rêvant chacune de remporter leur premier Grand Chelem.

More news: "Rien n'est arrêté": Castaner modère les propos de Macron sur la SNCF
More news: Geste dangereux : Sadio Mané expulsé face à Manchester City
More news: Débat télévisé entre Angela Merkel et Martin Schulz — Législatives en Allemagne

"Je n'ai pas bien joué, elle a gagné plus de points que moi et a très bien joué", a analysé, laconique, la Floridienne qui a assuré son retour dans le top 5 mondial pour la première fois depuis 2011, date du début de graves ennuis de santé. A 37 ans, la doyenne des engagées de l'US Open n'entend pas lever le pied et ne veut pas entendre parler de retraite: "Je veux continuer à jouer et à gagner des matches". 2002. A la place, c'est une joueuse de la relève du tennis US qui sera consacrée. Elles sont amies dans la vie et forment le coeur, avec Vandeweghe, de l'équipe américaine de FedCup qui disputera la finale 2017 contre le Belarus en novembre.

Ce ne sont pas les deux protagonistes qu'on attendait le plus.

"Cette finale avec Sloane, cela ne me parait toujours pas réel". Un coup d'arrêt pour l'Américaine, retombée à la 957 place mondiale: "Pendant les demies de l'Open d'Australie (en janvier dernier), je venais de me faire opérer (du pied gauche) et j'avais un énorme plâtre, je ne pouvais pas marcher " rappelait-elle cette semaine en conférence de presse.

Like this: