Published: Mer, Septembre 06, 2017
Science | By Sylvain Tremaux

Débat télévisé entre Angela Merkel et Martin Schulz — Législatives en Allemagne

Débat télévisé entre Angela Merkel et Martin Schulz — Législatives en Allemagne

Les téléspectateurs interrogés dans le courant de l'émission par l'institut Infratest-dimap ont trouvé Martin Schulz plus agressif (87%) qu'Angela Merkel (5%), mais la chancelière plus convaincante (55%) que son challenger (35%) et largement plus compétente (59%) que lui (18%). Mais les échanges sont restés très sobres, y compris sur le thème de la crise migratoire. "Les deux partis sont d'accord pour créer 15 000 postes de policiers supplémentaires mais le SPD refuse l'intervention de la Bundeswehr (armée de terre) sur le territoire allemand", note par exemple Ouest France.

M Merkel a précisé qu'elle ne souhaitait pas mettre fin à ses bonnes relations avec la Turquie, ni priver la Turquie de toute opportunité d'accéder à l'UE, dans la mesure où au moins 50% des Turcs désiraient en faire partie. Jamais elle n'était sortie si clairement gagnante face à son adversaire que dimanche soir. Une sortie à laquelle le candidat du SPD n'était pas préparé. "Il est clair que la Turquie ne doit pas devenir un membre de l'Union européenne", a insisté la chancelière, ajoutant vouloir "discuter avec (ses) collègues" de l'Union européenne "pour voir si nous pouvons parvenir à une position commune sur ce point et si nous pouvons mettre fin aux négociations d'adhésion".

Sur ce sujet également, Mme Merkel aura même coupé l'herbe sous le pied de Martin Schulz, qui reproche depuis des semaines à Angela Merkel d'être "trop complaisante à l'égard d'Ankara, alors que douze citoyens allemands ont été récemment arrêtés en Turquie pour des raisons politiques et que le président Erdogan a appelé les Turcs vivant en Allemagne à ne voter ni pour le SPD, ni pour la CDU ni pour les Verts le 24 septembre" [Le Monde].

More news: L'élection de Kenyatta annulée par la Cour — Kenya
More news: Paris : violences entre un député LREM et un élu socialiste
More news: Lionel Messi prêt à partir libre l'été prochain ?

Occasion de "la dernière chance" pour Martin Schulz, le rendez-vous semble donc avoir été manqué.

Pour elle, la question est de savoir qui de l'Union européenne ou de la Turquie claquera la porte le premier étant donné la situation politique dans le pays. Le SPD n'est crédité que de 22% des intentions de vote contre 38% à la CDU.

Evoquant la lutte contre le terrorisme, M. Schulz a déclaré qu'il ne pouvait pas promettre que des attaques terroristes comme l'attentat qui avait fait 12 morts à Berlin en décembre dernier ne pourraient se reproduire. Elle sort ainsi du débat renforcée, confortant son statut de favorite.

Like this: