Published: Ven, Septembre 15, 2017
Médecine | By Sylviane Desjardins

Céréales, lentilles, pâtes…des traces de glyphosate retrouvées dans nos aliments

Céréales, lentilles, pâtes…des traces de glyphosate retrouvées dans nos aliments

En 2015, des experts du Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) ont en effet classé le glyphosate comme "probablement cancérogène".

Face à ce constant, L'ONG Générations futures demande à l'Union européenne de faire évoluer son modèle agricole. Avant mi-décembre, l'UE devra prendre sa décision.

Pourquoi cette étude de Générations Futures? Objectif: évaluer la présence du glyphosate dans les aliments que nous consommons tous les jours.

À la fois utilisé en agriculture, dans les espaces publics et par les jardiniers amateurs, le glyphosate est la substance herbicide la plus vendue au monde depuis son arrivée sur le marché en 1974.

Alors que le glyphosate, molécule de base du Roundup de Monsanto, est toujours dans l'attente d'une nouvelle homologation européenne de 10 ans, Génération Future a fait analyser 30 produits alimentaires de consommation courante. En revanche, les trois autres produits à base de céréales (petits pains secs, biscottes) n'en contiennent pas. Résultats, sur 30 échantillons analysés, 16 contenaient du glyphosate. Egalement pointées du doigt les légumineuses, petits pois, lentilles et pois chiches (7 sur 12 produits analysés, soit 58,3%) et, dans une moindre mesure, les pâtes alimentaires, 2 sur 7 (soit 28,5%).

Paquets de lentilles, de pois cassés, pâtes, biscottes ou encore céréales pour le petit-déjeuner. Enfin, note l'ONG, 3 échantillons contenaient aussi de l'AMPA, produit de dégradation du glyphosate.

More news: Samsung évoque un Galaxy Note pliable pour atténuer le buzz iPhone X
More news: La PMA ouverte à toutes les femmes en 2018, annonce Marlène Schiappa
More news: Macron aux Antilles : "Il n'était pas possible d'avoir une anticipation supérieure"

"Cette recherche nous est apparue encore plus indispensable quand, en nous penchant sur le dossier, nous nous sommes aperçus que les données sur la présence de glyphosate en résidu dans les aliments étaient rares", explique l'association.

Les concentrations de glyphosate retrouvées atteignant même 2.100 microgrammes/kg dans un échantillon de lentilles sèches.

Aucun dépassement de la limite maximale en résidus (LMR), un seuil réglementaire de concentration de résidus de produits pesticides, n'a cependant été constaté pour les produits bruts analysés.

Néanmoins, l'ONG a relevé que la LMR est pour certains produits comme les lentilles très élevée. Depuis, la bataille du glyphosate fait rage et de nombreux scientifiques et des ONG, rejointes par certains Etats-membres européens dont la France, réclament la non ré-autorisation de cette molécule dangereuse.

En avril 2017, l'association avait rendu publique les résultats d'une expérience visant à détecter la présence de glyphosate dans les urines de 30 personnes. "Malheureusement ces analyses confirment ce que nous craignions après avoir consulté d'autres études réalisées ailleurs en Europe et dans le monde: nous sommes toutes et tous contaminés par le glyphosate", déclarait-il alors.

Après avoir prolongé sa commercialisation jusqu'à fin 2017, nous attendons aujourd'hui début octobre quand la Commission votera pour son renouvellement, ou pas.

Like this: