Published: Mer, Septembre 27, 2017
Science | By Sylvain Tremaux

Apple choisit Google comme moteur de recherche — Siri

Apple choisit Google comme moteur de recherche — Siri

Bing traîne depuis longtemps derrière Google en part de marché: 80% des recherches globales sont effectuées via Google, par rapport à 7% pour Bing. Du côté de chez Apple, on explique ce retournement de situation par la volonté d'harmoniser sa gamme de produits autour d'un seul et unique moteur de recherche: Google.

Bien sur, Apple se rend compte des nombres d'utilisateurs qui optent pour Google comme moteur de recherche, mais ce n'est pas tout, pour le bon fonctionnement de son assistant virtuel Siri, Apple préfère beaucoup plus Google au lieu de Bing.

Pour justifier son choix d'abandonner Microsoft, Apple évoque un souci d'harmonisation. Alors qu'Apple déploie la nouvelle version de MacOS, la firme de Cupertino annonce le remplacement de Bing par Google Search pour fournir les résultats de recherche de Siri et Search sur iOS ainsi que ceux de Spotlight sur les Mac. Nous entretenons de solides relations avec Google et Microsoft et nous nous engageons à offrir la meilleure expérience utilisateur possible. Pour la recherche de vidéos, Siri piochera par contre dans la bibliothèque de YouTube, filiale de Google.

More news: Les ressortissants de trois nouveaux pays interdits d'arrivée au sol américain
More news: Trump 'immature' and 'unqualified for the position that he holds — Clinton
More news: Perpignan : une maman jugée pour avoir donné une claque à son enfant

En effet, jusqu'à présent, les résultats ne suivaient pas les mêmes paramètres par défaut: une recherche via Siri ou Spotlight sur macOS s'effectuait en utilisant Bing mais celles avec Safari sur macOS ou iOS prenaient leurs informations sur Google. "La firme ajoute par ailleurs que son moteur de recherche " est également utilisé par Yahoo, AOL, Amazon et Twitter " et que " Bing sera en première ligne de la recherche intelligente grâce à son investissement dans l'intelligence artificielle ".

Derrière ce changement de "fournisseur " pourrait se cacher aussi une décision financièe. D'après l'un d'eux, travaillant pour le bureau de consultance Bernstein, cela équivaut à au moins trois milliards de dollars pour cette année.

Like this: