Published: Lun, Août 07, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

Un mort et un blessé grave dans l'attaque d'une base militaire — Venezuela

Un mort et un blessé grave dans l'attaque d'une base militaire — Venezuela

Le Venezuela a été le théâtre de mois de manifestations violentes qui ont fait plus de 100 morts et près de 2000 blessés, en plus de mener à 500 arrestations.

Cette "attaque terroriste" qui aurait visé l'armée est intervenue alors que la Constituante, élue le 30 juillet et contestée par l'opposition et par une grande partie de la communauté internationale, a entamé samedi ses travaux par un coup d'éclat, en destituant la procureure générale Luisa Ortega, l'une des principales adversaires du président Maduro.

" Ce qui s'est produit aujourd'hui était une attaque terroriste, paramilitaire, de mercenaires, financée par la droite et ses collaborateurs, financée par l'empire nord-américain (les États-unis, NDLR), et l'un d'entre eux a été tué, un autre a été grièvement blessé, a-t-il déclaré à la télévision publique".

Principal pilier du pouvoir chaviste, la puissante armée vénézuélienne est jusqu'à présent restée sourde aux appels de l'opposition à la rejoindre, alors que le pays est secoué par une vague de manifestations antigouvernementales qui ont fait 125 morts depuis avril.

Dans la vidéo, un homme qui se présente comme le capitaine Juan Caguaripano signale que toute unité militaire refusant de se joindre à leur insurrection deviendrait leur cible.

More news: Chinese Media to Trump: Stop the 'Emotional Venting' on Twitter
More news: Pour l'UE, l'accord nucléaire iranien respecté malgré les sanctions américaines
More news: Décès de Simone Veil: "Yes, la meuf est dead"

L'ancien Président de l'Assemblée nationale du pays et premier vice-Président du Parti socialiste unifié du Venezuela (au pouvoir dans le pays), Diosdado Cabello, a qualifié l'attaque d'attentat terroriste.

Ce limogeage risque d'empirer les relations déjà tendues du Venezuela avec la communauté internationale, inquiète de la dérive autoritaire du régime.

M. Maduro lui a fixé pour mission d'apporter la "paix" et de redresser l'économie en lambeaux de cette nation pétrolière, naguère immensément riche.

Les "terroristes", selon les autorités, cherchaient à s'emparer d'armes et sept personnes ont été arrêtées après l'attaque de la base militaire de Naguanagua.

Samedi, un des leaders de l'opposition, Leopoldo Lopez, a pu regagner son foyer pour purger sa peine en détention à domicile.

Like this: