Published: Dim, Août 13, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

Un incendie ravage 2000 hectares de végétation — Corse

Un incendie ravage 2000 hectares de végétation — Corse

Au total, près de 2.000 hectares de végétation ont été détruits et près de 1.000 personnes ont été évacuées par mesure de sécurité, alors qu'un homme soupçonné d'être à l'origine de départs de feu a été placé en garde à vue.

"Un enfer" témoignait vendredi soir Christian Burchi, 50 ans, un habitant de Sisco. Face à la progression des flammes dans ce secteur, près d'un millier de personnes - 500 depuis un camping de Pietracorbara, 202 habitants d'hameaux et 180 touristes d'un camping à Sisco, et plusieurs dizaines de randonneurs sur le site très touristique du sentier de randonnée GR20 - ont dû être évacuées vers des écoles ou confinées dans des refuges, a précisé le préfet. Les pompiers corses comptent également sur le renfort de deux colonnes de sapeurs-pompiers du continent, soit 140 hommes. "A 1200 mètres d'altitude, toute la crête était enflammée", se désole ce retraité en décrivant un "spectacle impressionnant".

Le feu connaît une forte recrudescence depuis la fin de la matinée, en raison du vent qui souffle jusqu'à 120 km/h.

More news: Uhuru leading in Kenyan polls, Raila blames "system failure" — UPDATE
More news: Les pêcheurs mobilisés pour empêcher le navire des identitaires d'accoster — Tunisie
More news: Adolescents frappés par la foudre : un adolescent dans un état très préoccupant

Pour tenter de maîtriser les deux feux de forêt, 240 pompiers sont mobilisés avec un appui aérien toutefois ralenti par les fortes rafales de vent, comme l'a expliqué M. Gavory, précisant que "les moyens aériens interviendront dès l'aube" samedi. Alors que l'île est en proie depuis plus de 24 heures à des incendies importants sur le Cap Corse et en Balagne, les sapeurs-pompiers ont du éteindre vendredi soir de nouveaux incendies à Bastia, dont certains à proximité d'immeubles d'habitations.

Les incendies les plus inquiétants se situaient près de la ville d'Abrantes, dans le district de Santarém, et à Alvaiazere, dans la région de Leiria, a indiqué la porte-parole de la Protection civile, Patricia Gaspar. Ces derniers jours, six sont arrivées en Corse.

En début de semaine, les pompiers de Haute-Corse avaient publié une lettre ouverte "aux citoyens et aux incendiaires", faisant état de leur "écœurement", "épuisement", et "surexposition humaine et matérielle".

Like this: