Published: Mer, Août 16, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

Trois femmes kamikazes provoquent un attentat au Nigéria

Trois femmes kamikazes provoquent un attentat au Nigéria

Car il s'agit de trois femmes kamikazes qui se sont fait exploser à l'entrée du camp de réfugiés de Mandarari, dans le nord-est du pays, régulièrement frappé par les attaques du groupe islamiste armé Boko Haram. "Cela a créé de la panique, et les commerçants étaient en train de fermer leurs boutiques quand deux autres femmes se sont fait exploser, causant la majeure partie des morts et des blessés", raconte Baba Kura, membre des milices civiles qui lutte contre le groupe jihadiste de Boko Haram. "La première femme a déclenché sa ceinture vers 18 heures dans le marché qui se trouve à l'entrée".

Ibrahim Liman a lui aussi appuyé cette version du triple attentat en mentionnant que tous les blessés ont été emmenés à l'hôpital de Maiduguri.

" Les camps tels que celui qui a été attaqué hier [mardi] abrite des femmes et des enfants déplacés qui sont ciblé de manière indiscriminée".

De fait, le district de Konduga, situé à 25 kilomètres de la capitale de l'État de Borno, a vu une recrudescence importante des violences ces dernières semaines. Dans la nuit de samedi, des individus armés avaient envahi la localité d'Amarwa.

More news: L'arrivée victorieuse de Yohann Diniz sur le 50 km marche — Vidéo
More news: La Compétition s'annonce féroce — Sonic Mania
More news: Un incendie ravage 2000 hectares de végétation — Corse

Début août, des vendeurs de bois ont été décapités par Boko Haram, qui les accusait d'être des espions du gouvernement nigérian.

Fin juillet, une embuscade contre une mission de prospection pétrolière menée par la compagnie des hydrocarbures nationales, NNPC (Nigerian National Petroleum Company) a fait près de 70 morts.

Selon le Conseil norvégien des réfugiés, 190 incidents impliquant des civils ont été rapportés en juillet dans le nord-ouest du Nigeria.

Les attaques de Boko Haram ont en huit ans fait plus de 20.000 morts et causé près de trois millions de déplacés dans la région, selon les chiffres des agences humanitaires, ajoute la meme source.

Like this: