Published: Dim, Août 13, 2017
Culture | By Renaud Astier

Taylor Swift raconte à la barre son agression sexuelle par un DJ

Taylor Swift raconte à la barre son agression sexuelle par un DJ

"Il ne m'était jamais rien arrivé de la sorte avant ". En 2015, l'animateur de radio et DJ avait porté plainte contre Taylor Swift, l'accusant de l'avoir fait perdre son travail.

"J'ai pensé que c'était sa cage thoracique", a-t-il ajouté, soutenant qu'il ne savait pas exactement où se trouvait sa main car il regardait le photographe.

Quand il lui a demandé comment elle se sentait du fait que David Mueller avait été licencié après l'accusation, elle a répondu qu'elle ne laisserait pas David Mueller ou son avocat lui faire sentir que c'était elle la coupable.

Peu après avoir quitté le stand de photos du Pepsi Center où Taylor Swift s'apprêtait à donner un concert, les agents de sécurité de la chanteuse l'ont interpelé à propos de l'incident et l'ont fait sortir avec sa petite-amie de la salle de spectacle. Il a touché mon cul sous ma jupe, c'était sous ma jupe. Il n'a pas touché mes côtes. Le principal élément dont dispose le jury est un cliché pris pendant la scène où l'on a en effet l'impression que David Mueller touche les fesses de Taylor Swift et qu'elle cherche à s'écarter. "Je ne vais pas vous laisser, ou votre client, dire que je suis la fautive".

L'ex-adolescente prodige de la "country music", célèbre pour ses chansons sur la séduction ou les ruptures amoureuses, a été interrogée pendant environ une heure. La main du DJ est au niveau du postérieur de la pop-star, sans qu'il soit évident qu'elle le touche. Ce dernier s'est défendu d'avoir agressé sexuellement Taylor Swift: il a affirmé que l'auteur des faits était l'un de ses amis qui s'était venté d'avoir eu un geste déplacé à l'encontre de la chanteuse.

More news: Uhuru leading in Kenyan polls, Raila blames "system failure" — UPDATE
More news: De nouveaux soupçons d'emplois fictifs — Michel Mercier
More news: Neymar marque ses premiers buts avec le PSG — Vidéo

Elle se devait, sur décision du juge de ce tribunal fédéral dans la capitale du Colorado, d'être présente pendant toute la durée du procès, comme M. Mueller.

Elle demande un dollar symbolique. Elle a promis de reverser d'éventuels dommages et intérêts à des associations de défense des femmes. "Quelqu'un pourrait avoir conclu qu'il semble qu'elle essayait de se dégager de moi", a admis à la barre David Mueller mercredi.

L'affaire remonte au 2 juin 2013, la chanteuse alors âgée de 23 ans participe à une séance photo en compagnie du Dj en question qu'elle accuse d'avoir glissé sa main sous sa robe.

Mueller réclame trois millions de dollars de pertes de revenus et indemnités dans sa plainte déposée en septembre 2015, qui cible également la mère de la chanteuse, Andrea Swift, et son manager Frank Bell.

Like this: