Published: Ven, Août 11, 2017
Globale | By Boniface Saint-Yves

Les mystérieuses vacances de Brigitte et Emmanuel Macron... en Italie ?

Les mystérieuses vacances de Brigitte et Emmanuel Macron... en Italie ?

Mais alors que le président est officiellement en vacances depuis le dernier conseil des ministres de mercredi, le voile devrait très prochainement être levé concernant la destination qu'il a choisie et la durée pour laquelle il a optée. En poste depuis le début du mois de mai, le chef de l'Etat sera en vacances ce soir, mais ne comptez pas sur lui pour rattraper son retard en sudoku ou fusionner avec son transat. Lors de ce repas sous les ors de la République, Emmanuel Macron a voulu montrer toute la compassion qu'il éprouvait à l'égard de ses ministres et de leurs conjoints.

La circulaire de consigne diffusée aux ministres par le secrétariat général du gouvernement (SGG) n'interdit pas aux ministres de partir hors de France mais leur demande de choisir "une destination leur permettant de rejoindre rapidement leur ministère".

Seule exception: la ministre de l'Outre-Mer Annick Girardin, qui réside dans l'archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon au large du Canada et a été autorisée à rentrer chez elle. Du côté du gouvernement, les 29 membres de l'équipe d'Edouard Philippe ont quartier libre après la séance de questions au gouvernement, fixée à 15h. Certains ministres ont prolongé leur agenda un peu au-delà, comme les secrétaires d'Etat Benjamin Griveaux ou Julien Denormandie qui ont prévu un déplacement en fin de semaine.

More news: Neymar au PSG: "Je voulais un plus grand défi"
More news: Emmanuel Macron, candidat le plus dépensier de la campagne présidentielle
More news: Neymar a signé un contrat de 5 ans avec le PSG

Avant les vacances de l'exécutif, le président a toutefois multiplié les mises en garde à ses troupes.

Vacances limitées également pour le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer, qui prépare sa première rentrée. Accusé en 2012 d'avoir pris des vacances trop longues (19 jours), son prédécesseur François Hollande avait réduit drastiquement ses congés les étés suivants (entre 7 et 10 jours de 2013 à 2016).

Like this: